#1 06-09-14 12:31:30

sam
Bass Jedi
Inscription : 11-01-12
Messages : 597
Implication :   10 

repression encore et encore...

annulation du  festoch" funky freaky"  à Asquin, lapin n'hesites pas à déplacer ce post si tu le souhaites, peut etre ceci à déjà été évoqué sur Be!

quoiqu'il en soit, la France n'est plus un pays de libertés, cela devient très inquiétant, et pas seulement pour la musique électronique....alors que faire?


http://www.lyonne.fr/accueil/brightcove … 00001.html

Dernière modification par sam (06-09-14 12:35:32)

   0 

Module de réponse Facebook
Nous vous conseillons vivement d'utiliser un compte au contenu non sensible. Le forum ne saurait être tenu responsable de la sécurité de vos données lors de l'utilisation de ce module.

Pour rejoindre la communauté dans un environnement sécurisé et profiter des nombreux autres avantages, Inscrivez vous et participer via le forum.

#2 06-09-14 13:00:00

misterfree
Compte mis en Parking
Lieu : est france
Inscription : 10-12-12
Messages : 963
Implication :   10 

Re : repression encore et encore...

alors que faire?

un big festival de 300 000 personnes en auto gestion  , le peace and free culture  aux millieux de nul part !!  avec les 3/4 des gens qui suive le mouvement alternatif de toutes l'europes ........

ça fait réver non ......... hélas c'est juste un reve !


dèg pour eux !!

Dernière modification par misterfree (06-09-14 13:01:32)

   0 

#3 06-09-14 14:43:16

²niou
Sound System
Inscription : 03-01-14
Messages : 121
Implication :   

Re : repression encore et encore...

J'ai vue ca ce matin. c'est désolant. surtout avec le soutien du maire de la commune (ce qui devient rare mais apparemment ça ne suffit pas !) , qui explique que ca fais marché l'économie local, ça fais bouger les petits villages et que les fais qu'ils leurs sont reproché sont pratique courante durant l'été quand il y a des camp de scoute ou des fêtes de village. Ca fais chier pour eux !


La justice a tranché, vendredi 5 septembre, en donnant raison à l’État qui avait interdit, deux jours plus tôt, la tenue d’un festival à Asquins. Les 300 festivaliers ont été forcés de quitter les lieux.

À16 heures, vendredi, 50 festivaliers et 80 véhicules étaient déjà présents sur le terrain privé d’Asquins, censé accueillir le Funky Freaky Festival mêlant cirque, concerts, théâtre et autres performances.
Une heure plus tard, le tribunal administratif de Dijon a donné raison à l’arrêté préfectoral interdisant la tenue de l’événement qui devait durer tout le week-end.

Cinquante militaires sur les lieux
« Force est restée à la loi », s’est félicité le préfet de l’Yonne, Raymond Le Deun. Le représentant de l’État « regrette l’incompétence des organisateurs, qui ont eu un mépris affiché pour le règlement, et l’aveuglement de la municipalité d’Asquins, qui leur a fait confiance en dépit de l’opposition de la préfecture. Il y aura des suites à cette affaire. »

Les raisons de l’interdiction décidée par le préfet, et contestée devant le tribunal par les organisateurs : des mesures insuffisantes pour garantir la sécurité des 500 personnes qui étaient attendues sur le site, malgré une autorisation délivrée aux organisateurs par la municipalité. Mais aussi l’implantation du festival en secteur protégé.

Une réunion s’est tenue en mairie, hier, en fin d’après-midi entre le directeur de cabinet du préfet, Zoheir Bouaouiche, les services de gendarmerie, les élus municipaux et les organisateurs. Ces derniers ont reçu l’ordre d’indiquer le chemin de la sortie aux quelque 300 festivaliers et les 150 véhicules sur place à 19 heures. Les accès au site ont par ailleurs été bloqués. Un important dispositif de sécurité a été déployé avec environ 50 militaires du groupement de gendarmerie de l’Yonne, renforcés par des hommes de la Nièvre et de Côte d’Or ainsi que des maitres-chiens et un hélicoptère. Une équipe de l’ONCFS était par ailleurs sur place pour relever toutes les infractions relatives à l’environnement.

Les fêtards ont commencé à quitter les lieux dès 21 heures, après que ErDF a coupé l’électricité. Les festivaliers qui n’étaient pas en mesure de prendre le volant ont été autorisés à dormir sur le parking. Et sont priés de quitter les lieux ce matin.

Des patrouilles de gendarmes ont tourné toute la nuit et les forces de l’ordre devaient être présentes jusqu’au départ de tous les festivaliers.


Armelle Gacon
Émilie Zaugg



http://www.lyonne.fr/yonne/actualite/pa … 32558.html

Dernière modification par ²niou (06-09-14 14:44:11)

   0 

²niou / Revolte6Tm

#4 06-09-14 21:12:15

lapin
Administrateur
Inscription : 11-07-11
Messages : 13 160
Implication :   77 

Re : repression encore et encore...

Tant de talents gâchés ... Négationnisme culturel ...

Pour le reste on va attendre le communiqué du Sound car sinon la vidéo n'est pas trop à leur avantage malheureusement.

Merci Sam pour les infos ainsi que ²niou qui glane ainsi son premier point.

   0 

#5 06-09-14 21:40:58

wbinforever
Bass Explorer
Inscription : 02-09-14
Messages : 44
Implication :   

Re : repression encore et encore...

Ç est vraiment dommage il est bien ce festival ...
j essayerai d avoir les copains voir leur point de vue

   0 

Pied de page des forums

BE 3.0 brought to you by : FluxBB

Legal & DMCA