Bonjour, Invité · Connexion · Inscription
Pages : 1

lapin · Administrateur

28-02-16 21:59:42

11-07-11 · 13 872

  81 

Saisie - appréhension des NRV : une première dans le 78
dd44e57c5ab6.png



Le week-end dernier nous apprenions la saisie avant même la soirée lancée d'un sound system dans le 78, sans détail difficile alors d'avoir une idée précise de la situation. Une petite semaine plus tard, retour sur les faits grâce aux organisateurs qui ont eu la gentillesse de nous partager de quoi faire le point ensemble.


Alors qu'une obscure coupure du Parisien parlait d'une saisie dans le 78 en tapant manifestement à coté des faits, un sound system originaire de la région, les NRV, ont bien subi une saisie suite à une free-party organisée dans les Yvelines. C'est non loin de Carrière-sur-Seine que la soirée devait se dérouler, dans l'une des nombreuses cavités, champignonnière et autres grottes du secteur. Intitulée Le bal des Scorpions, cette soirée était organisée suite à une première teuf non loin de là au nouvel-an qui s'était déjà soldée par l'intervention de la police.

Cette première rencontre n'a pas pour autant refroidi les NRV qui ont décidé d'organiser une nouvelle soirée plus d'un mois et demi après, le 20 février, dans une autre salle parmi les nombreuses que comporte la carrière. Devant la configuration atypique des lieux et la dangerosité potentielle que peut représenter une soirée dans une carrière, les NRV ont donc mis en place une logistique adéquate : Détecteur de monoxyde de carbon, groupe électrogène séparé de la salle principale et non loin d'une cheminée, limitation des nuisances sonores etc... A cela s’ajoutait un balisage précis du convoi pour éviter de déranger le voisinage, la mise à disposition d'une trousse de premiers secours et de plusieurs litres d'eau. Le tout ayant nécessité deux jours d'installation le plus discrètement possible pour pouvoir commencer le samedi soir vers 22h.

Samedi soir donc, alors qu'une centaine de personnes sont déjà sur site et que la musique n'était pas encore lancée, une rumeur commence à monter : les flics sont dans les carrières à la recherche des salles squattées. Parmi les premières forces de l'ordre sur place, une brigade canine assez cavalière puisqu'en plus de laisser les chiens ce montrer agressif avec les participants, ces derniers étaient assez peu corrects envers les raveurs. A contrario de la douzaine de policiers classiques qui d'après les organisateurs resteront courtois pour leur part. Car en effet ce n'est pas moins d'une vingtaine d'agents qui investissent la carrière, tout fier d'être là avant même la soirée lancée, et qui enjoignent aux participants et aux organisateurs de mettre fin aux hostilités sur le champ.

Après la traditionnelle promesse de limiter les poursuites en cas de coopération, les organisateurs et le public décident donc d'obtempérer en démontant le matériel et en commençant à vider les lieux. L'ensemble des identités des participants et des NRV sont relevés avant que n'arrivent trois commissaires sur place : l'un de Houille, un autre de Sartrouville et le dernier de Saint Germain en Laye. Un peu plus et les policiers présents étaient plus nombreux que les teufeurs. Le ton devient alors moins cordial et plus menaçant, la pression augmente alors sur les NRV. Puis la décision de saisir le matériel est prise, seront donc enlevés les quatre amplis et le groupe électrogène et non sous le prétexte de saisie mais d'"appréhension de matériel" dont la définition obscure ne nous aide pas beaucoup à en percevoir la pertinence dans ce genre de situation précise.

eea6e075bf31.jpg



Les organisateurs découvriront donc le lundi à la suite d'une convocation les motifs exacts ayant justifié cette "appréhension de matériel" :

- Mise en danger de la vie d'autrui : Le tout malgré l'ensemble des mesures préventives prises et énumérées plus haut (détecteur de monoxyde de carbon, trousse de premiers secours etc...), et alors qu'aucun panneau d'interdiction ou de prévention n'était visible sur l'ensemble des accès menant aux carrières pouvant indiquer que l'endroit était potentiellement dangereux ou privé.

- Rassemblement festif à caractère musical sans autorisation : Alors que moins de 500 personnes étaient sur place cette incrimination semble une nouvelle fois abusive.



Accusations desquelles ils devront répondre le 23 mars prochain au tribunal de Versailles, auquel ils encourent d'après leur convocation soit un rappel à la loi, soit un avertissement sans autre forme de précision. Malgré tout, certaines questions posées par les policiers en charge de recueillir les dépositions des NRV, inquiètent légitimement le collectif. En effet les forces de l'ordre se sont montrées plutôt incisives à leur égard oubliant notamment de remettre un quelconque récépissé de la saisie-appréhension aux concernés, et demandant avec insistance s'ils acceptaient que les amplis soient détruits.

Devant les multiples incohérences de ce dossier, et l'abus dans lequel semble s'être déroulée cette rétention de matériel, l'association Freeform a bien sûr été informée de la situation et suit le dossier avec attention. Il ne reste donc plus qu'à attendre le 23 mars pour voir les suites données par la justice à cette affaire, en attendant nous adressons tout notre soutient aux NRV qui sortiront comme de nombreux sound system, encore plus fort de cette épreuve, et auront permis au mouvement de découvrir une nouvelle manière de se voir injustement saisir son matériel.


Merci aux NRV


Ps : Vous pouvez découvrir cet article en Instant Article sur Facebook : https://www.facebook.com/notes/bass-exp … 8206614480

IVO · Sound System

28-02-16 22:08:22

05-11-14 · 2 119

  15 

3 commissaires ? saisie préventive ?
bientôt la rétention de sureté pour les teufeurs aussi ??

Akki · Bass Jedi

28-02-16 22:30:16

14-05-13 · 418

  

C'est la mode la destruction du materiel en ce moment.


IVO
3 commissaires ? saisie préventive ?
bientôt la rétention de sureté pour les teufeurs aussi ??



Y'a pas des gars qui s'était fait saisir directement chez eux ? Niveau "prévention" ça avait été balaise si j'me souviens bien.

Exofog · Bass Addict

28-02-16 22:47:43

31-01-16 · 352

IVO a écrit :
3 commissaires ? saisie préventive ?
bientôt la rétention de sureté pour les teufeurs aussi ??

Sois patient, ça arrive ^^
C'est déjà arrivé! . Un sound qui s'était rabattu chez eux après une éviction et suivi. Les flics étaient restés devant toute la nuit. C'est pas mal comme rétention surveillé.

Quand on naît con...
On est con ...

tabass · Sound System

29-02-16 15:14:38

16-02-16 · 46

  

Ça me rappel une anecdote où les forces du désordre nous on traqué de 9h à 01h (ou plutôt ont traqué la géné). Ils se relayaient gentiment pour nous suivre durant plus de 5h sur des centaines de bornes et sur 3 départements différents!!! Ils se sont arrêtés devant l'entrée du domicile d'un pot et se sont postés là jusqu'à ce qu'on leur propose un apéro...ça a dû leur faire envie car ces mots ont été comme un déclic et !!pouf!! les voilà repartis pour se faire un ti'verre à la maison poulaga...la liberté est là devant nous mais pas facile de se servir!! Y en a-t-il pour tout le monde??! Aujourd'hui encore plus qu'avant gare à toi la matraque te traque!!

IVO · Sound System

29-02-16 17:13:28

05-11-14 · 2 119

  15 

et puis attention la bac ils ont de tous nouveaux jouets ...
http://www.franceinfo.fr/fil-info/artic … ndi-770435
>>>
http://www.heckler-koch.com/fr/produits … oduit.html

alors déjà qu'ils ont le droit de les garder et font nawak avec ...
http://www.lefigaro.fr/actualite-france … ervice.php

ça sent les futures bavures à plein nez ...^^