#1 05-01-21 19:21:59

WaWaN
Ti Punch
Lieu : 14 ouistribe city
Inscription : 07-02-12
Messages : 1 575
Implication :   25 

les organisateur de la rave du nouvel an à Lieuron prennent la parole

Tribune dans libération

A toutes celles et ceux qui se demandent pourquoi une telle volonté de faire la fête pour ce nouvel an, la réponse tient en quelques mots : une année de tristesse, d’anxiété et de privations. La détermination dont a fait preuve le public pour accéder à la fête n’est que la manifestation d’un désir profond de lâcher-prise. Ces espaces de liberté sont inhérents à nos sociétés depuis la nuit des temps. C’est un besoin inaliénable pour nombre d’entre nous.

Pourtant, la jeunesse, la fête et la culture sont montrées du doigt tous les jours. Nous serions les bourreaux irresponsables de nos ainé·e·s et des plus fragiles, grands vecteurs de la propagation du virus. Face à cette culpabilisation incessante, la jeunesse se retrouve réduite à ne voir qu’un obscur brouillard comme seule perspective. Et après le Covid, le climat !

Nous n’acceptons donc pas que seuls les intérêts économiques puissent passer outre les précautions sanitaires, encore davantage lorsque le malaise créé par l’absence d’espaces de culture et de sociabilisation engendre de graves conséquences sur la population. Nous comprenons que cela puisse être choquant. Nous avons tous et toutes dans nos proches une personne à risque et nous tenons aussi à les protéger. Mais il faut entendre qu’il existe aussi des vies déséquilibrées par cet état de morosité ambiante et d’isolement constant. La consommation d’antidépresseurs a considérablement augmenté. Les instituts psychiatriques sont saturés. Nombre de gens ont perdu leur emploi. Beaucoup ne supportent pas ce climat anxiogène et des alternatives socioculturelles sont nécessaires. Pourtant quasiment rien n’est fait de ce côté-là. Ni pour soigner ni pour prévenir.

Nous avons donc répondu à l’appel de celles et ceux qui ne se satisfont pas d’une existence rythmée uniquement par le travail, la consommation et les écrans, seul·e·s chez eux le soir. Notre geste est politique, nous avons offert gratuitement une soupape de décompression. Se retrouver un instant, ensemble, en vie.

Il aura suffi qu’une bande de ravers enthousiastes osent dire non à un ordre de dispersion pour que fusent les balles de défense et que les gaz lacrymogènes envahissent Lieuron, en Ille-et-Vilaine. Quelques heurts ont éclaté en réponse aux pressions policières, le temps d’ouvrir un passage dérobé par-derrière pour les piétons. Une immense joie retrouvée et un sentiment partagé de soulagement se sont fait sentir dès que le reste du public a pu accéder à la fête. S’ensuivirent diverses scènes de liesse où l’on put même apercevoir des riverain·e·s, des pompiers et des fêtard·e·s célébrer ensemble la fin de cette terrible année !

Nos services d’Etat étant plus prompts à réprimer qu’à secourir, il est logique qu’ils aient dépêché près de 200 gendarmes armés pour empêcher la tenue de cet événement. Mais, si le danger était si grand, pourquoi n’avoir envoyé sur place un dispositif sanitaire qu’après la fin ?

Dès les premières communications, nous avons donné une place primordiale à la prévention sur le Covid. Des consignes strictes de dépistage et d’isolement ont été données en amont, à l’entrée, pendant et après. Quelques milliers de masques et des dizaines de litres de gel étaient distribués à l’entrée et disponibles en libre-service. Avec l’aide précieuse de l’association Technoplus, les adresses de centres de dépistage ainsi que de nombreuses autres informations liées aux pratiques festives en temps de pandémie ont été communiquées aux participant·e·s. Le choix du site s’est fait en calculant les volumes d’air et l’aération, conditions principales pour réduire au maximum les risques de contamination.

Quant à la fête en elle-même, que dire si ce n’est que ce fut une belle bringue. Des couleurs, des sourires, de l’amour, du partage, de la musique, des lumières. Une ardeur commune de vivre. Un instant recouvré de liberté. Suite aux menaces d’évacuation par la force, nous avons fait le choix de partir dans la nuit, afin d’éviter que la violence d’Etat ne vienne ternir ce souvenir désormais indéfectible.

1 650 amendes. La seule réponse qu’a apportée l’Etat à cette lueur d’espoir a été de frapper au portefeuille une jeunesse pourtant déjà durement touchée par la crise économique. De les catégoriser publiquement comme «2 500 délinquants». Pire, pour ne pas perdre la face, deux participants lambda furent immédiatement arrêtés. Tout simplement parce qu’ils étaient en possession, pour l’un d’un instrument de musique électronique et pour l’autre d’une petite sono avec platines ainsi que d’un groupe électrogène de faible puissance. Eléments forts sympathiques pour une soirée chez soi mais inutiles pour une telle fête. Ces personnes furent donc humiliées et terrorisées pour une simple opération de communication.

Dans sa triste obsession de vouloir à tout prix envoyer un message d’autorité, l’Etat n’a pas hésité à engager de lourdes poursuites. Un maximum de chefs d’accusation furent alignés les uns à la suite des autres pour bien montrer la gravité de la réponse donnée. Nous, organisateurs et organisatrices, sommes dès lors «activement recherché·e·s», des termes habituellement réservés aux pires criminels. On voudrait donc nous voir incarcéré·e·s et décourager toute velléité de dissidence culturelle collective, quelles que soient les dispositions prises. Pourtant nous offrons ces fêtes par passion, à prix libre pour tenter de couvrir une petite partie des frais engendrés. Bien souvent, la seule chose que nous récoltons en retour, ce sont des emmerdes.

Mais ces fêtes sont un vecteur d’espoir et de cohésion sociale pour des centaines de milliers de jeunes, de toutes classes et de toutes origines. Elles sont ce qu’elles sont, mais elles sont surtout le reflet de toute une partie de notre société que nos gouvernant·e·s ne pourront éternellement continuer d’ignorer. Ainsi, en ces temps si troubles, nous sommes fièr·e·s d’avoir pu redonner le sourire à quelques milliers de personnes, ne serait-ce que l’instant d’un «raveillon» de nouvel an !

   0 


J'ai vu des gens qui me disaient :"continues a faire le con, cest bon d'etre con, cest bon d'etre con..."
Et des fois j'entendais, cest con d'etre bon...

Module de réponse Facebook
Nous vous conseillons vivement d'utiliser un compte au contenu non sensible. Le forum ne saurait être tenu responsable de la sécurité de vos données lors de l'utilisation de ce module.

Pour rejoindre la communauté dans un environnement sécurisé et profiter des nombreux autres avantages, Inscrivez vous et participer via le forum.

#2 05-01-21 20:16:24

loulito the yob
Sound System
Lieu : BREST
Inscription : 09-01-12
Messages : 1 149
Implication :   19 

Re : les organisateur de la rave du nouvel an à Lieuron prennent la parole

Top ce communiqué!!!

Putain ils ont dû se cailler les miches sévère! J'ai suivi ça de près, enfin plutôt de loin!... ça m'a grave rappelé de lointains souvenirs, limite la larme à l'oeil! ^^

   0 

#3 05-01-21 20:51:30

voracious
VIP
Inscription : 17-06-13
Messages : 951
Implication :   22 

Re : les organisateur de la rave du nouvel an à Lieuron prennent la parole

Sacré coup cette teuf. C'est incroyable de voir les polémiques toujours aussi violentes et récurrentes, même trente ans après la naissance de cette mouvance.

J'étais chez mes parents ce soir là (pas le réveillon le plus sexy lol). Ils habitent pas très loin, à une vingtaine de kilomètres environ plutôt vers Redon. Ils sont pas loin de la 4 voie qui relient Redon à Rennes. On s'est demandé toute la soirée pourquoi on entendait les hélicos tourner et tout, j'étais pas au courant de cette teuf c'est le lendemain que j'ai fait le rapprochement. Un peu dég' je serais volontiers allé faire un tour, quitte à se manger une prune.

Pour en revenir au communiqué, je pense qu'ils mettent vraiment le doigt sur quelque chose : je ne comprends PAS pourquoi les cinés/théâtres/salles de concerts sont fermés sous prétexte qu'ils ne sont pas indispensables au fonctionnement de la société ou à la lutte contre le covid...

Je ne comprends PAS pourquoi des bijouteries, des magasins de décoration, des enseignes de fast fashion type Zara/H&M, ou encore des magasins de cosmétiques et de faux ongles ont ils le putain de droit d'ouvrir et d'être considérés comme indispensables, BORDEL ?

Et pendant ce temps là t'as les fachos qui s'excitent...tu me diras pour une fois que c'est pas les arabes/africains qui s'en prennent plein la gueule. Encore que, avec Zemmour qui sous-entend que les écolos sont islamistes parce qu'ils arborent du vert, je me méfie. 

Bref.

   0 

#4 05-01-21 20:59:52

sam
Bass Jedi
Inscription : 11-01-12
Messages : 594
Implication :   10 

Re : les organisateur de la rave du nouvel an à Lieuron prennent la parole

maximun respect, ils ont posé avec leur couilles et leurs cerveaux. Un hommage au plaisir de la danse,au partage et au lâcher prise, bref une bonne vieille rave qui restera dans l'histoire!

   0 

#5 05-01-21 22:59:06

lastico
Bass Traveller
Inscription : 23-06-15
Messages : 141
Implication :   

Re : les organisateur de la rave du nouvel an à Lieuron prennent la parole

Au top ce jour de l'an, il est pas passé inaperçu, encore une fête illégal... Mais comme chaque année en fête lol Bien joué à vous. Je vais faire un petit don à la caisse de soutien des avocats de la teuf. Quelqu'un pourrait remettre le lien svp ? J'arrive pas à remettre la souris dessus.

   0 

#6 05-01-21 23:26:07

Gravity
Bass Jedi
Inscription : 25-08-12
Messages : 625

Re : les organisateur de la rave du nouvel an à Lieuron prennent la parole

beau communiqué rempli de réalité et surtout joli coup d'avoir fait sortir le camion sur une autre voix de nuit si j'ai bien compris (un report les gas ca serait vraiment cool) j'etais plié de voir bfmerde en direct avec dans cette immense hangar 3 camions de loc et 1 toute petite colonne^^

Irresponsable /des punks a chien crado c'est ce qui ressort de cette manif d'apres la presse. (anarchiste en marge qui visiblement laisse 150 gendarmes robocop dehors^^)

Perso j'imagine que ca l'a bien fait!   meme vu passer un live d'une heure en live via FB

Marseille meme bordel mais beaucoups moins de monde du coup passé a la trap et l'Espagne?

je pense que ca va faire mal pour les orgas! dommage les stup en perqui ca aurait pu être évité je pense

Pour ma part un gros BIG UP et fuck votre maladie imaginaire!

   0 

#7 06-01-21 17:15:29

MiraclE
Je viens d'arriver, je paye ma tournée !!
Lieu : Nantes
Inscription : 18-07-15
Messages : 12
Implication :   -1 
Site Web

Re : les organisateur de la rave du nouvel an à Lieuron prennent la parole

Full respect pour ces militant·es techno activistes de la zone libre !!!
Je suis aussi preneur du lien pour la caisse de soutien.
Rave on !

   0 

#8 08-01-21 19:35:45

WaWaN
Ti Punch
Lieu : 14 ouistribe city
Inscription : 07-02-12
Messages : 1 575
Implication :   25 

Re : les organisateur de la rave du nouvel an à Lieuron prennent la parole

URGENT : CONVOCATIONS
(À lire jusqu'au bout et à faire circuler !)
Nous avons été informés ces derniers jours que plusieurs personnes avaient reçu la visite des flics/gendarmes sur l'agglomération rennaise, avec pour certaines la remise d’une convocation pour audition libre.
Au cas où d'autres visites de la part des flics pourraient survenir, avec d'autres convocations à la clé, on rappelle quelques conseils élémentaires qui ont faits leurs preuves pour y faire face :
---Avant de décider quoi que ce soit, contactez nous pour que nous puissions mutualiser l'information !
---Ne prenez pas de décision seul, n’y allez pas tant que vous n'avez pas pris de décision avec les autres, même si la convoc est fixée pour le lendemain !
---Ne pas aller à une convoc n’est pas un délit !
De très nombreuses personnes font le choix de ne pas se rendre aux convocations, ce qui a permis de mettre un coup d'arrêt radical à des enquêtes en cours, pour la bonne et simple raison que les flics n'avaient pas d'autres moyens de les mener.

+++S'IL Y A DEJA EU UN CONTACT +++
* si vous avez déjà répondu au téléphone, ou que vous avez reçu une convocation, vous pouvez tout à fait faire le mort et cesser tout contact avec les flics/gendarmes, cela ne constitue en aucun cas un délit.
* Pour le reste, évitez tant que possible de décrocher sur des numéros inconnus, et si vous tombez sans le savoir sur les flics, n'hésitez pas à leur raccrocher au nez (la petite phrase "haha très drôle" juste avant de le faire a largement fait ses preuves).
Si vous recevez un recommandé par la poste, demandez à l'agent au guichet quel est l'expéditeur avant de signer.
* Il s'agit de convocations pour auditions libres, un temps pendant lequel les forces de l'ordre vous sollicitent pour les aider à mener des enquêtes en cours contre le mouvement, vos camarades et vous-même.
On rappelle que les enquêtes ne portent jamais que sur vous, mais sur l'ensemble des personnes qui participent à la lutte.
Croire qu'on peut y aller "parce qu'on a rien à se reprocher" est une grave erreur qui peut vous amener à produire malgré vous des preuves contre d'autres personnes engagées dans le mouvement.
* Pour prévenir toutes mauvaises surprises, PREPAREZ VOS GARANTIES DE REPRESENTATION qu'on vous recommande de donner à des proches joignables, ou directement sur le mail de la Défense Collective :
- justificatif d'identité (carte ID, passeport, permis de conduire)
- justificatif d'activité de moins de trois mois : professionnelle (contrat de travail, membre d'une association), scolaire (certificat de scolarité ou de formation), administrative (attestation RSA/pole emploi)
- justificatif de domicile de moins de trois mois : bail, facture énergie/tel, attestation sur l'honneur d'hébergement à titre gratuit

SI VOUS AVEZ DES DIFFICULTES POUR REUNIR CES GARANTIES (qui sont utiles à tous moments), CONTACTEZ-NOUS RAPIDEMENT !
Durant les périodes autour de la convocation, GARDEZ ECRIT SUR VOTRE BRAS OU VOTRE JAMBE LES NUMEROS DE NOS AVOCATS (ou apprenez les par coeur, vous n'aurez pas accès à vos papiers si les flics viennent vous chercher) :
- Maître Olivier PACHEU : 06 73 07 12 83
- Maître Nicolas PRIGENT : 06 79 48 32 92
- Maître Delphine CARO : 06 50 44 52 33
SI LES FLICS POUSSENT JUSQU'A VENIR VOUS CHERCHER PHYSIQUEMENT CHEZ VOUS
Dans l'éventualité où on vous contraint par la force d'aller à ces convocations, ou que vous soyez placé en garde-à-vue dans le cadre de ces enquêtes, nous rappelons qu'il est absolument indispensable de NE RIEN DECLARER (ce qui est un droit fondamental) hormis 5 petites choses vous concernant :
> votre nom
> votre prénom
> votre adresse
> votre date de naissance
> votre lieu de naissance
Et c'est tout !
---VOUS N'AVEZ STRICTEMENT AUCUNE AUTRE OBLIGATION DE REPONDRE AUX FLICS, que ce soit votre numéro de téléphone, votre profession, vos enfants, vos parents, votre situation conjugale...
Pour toutes ces questions, vous avez le droit absolu (et notre chaude recommandation) de répondre "JE N'AI RIEN A DECLARER"
--- REPONDRE aux questions parce qu'on veut sortir plus vite est une ERREUR, parce que quand vous commencez à vous mettre à table, ils ont pour consigne de vous garder jusqu'à ce qu'ils aient pu vous soutirer toutes les informations dont ils ont besoin. Beaucoup de gilets jaunes en ont payé le prix : il n'y a rien de plus absurde que de balancer malgré soi des camarades ou de prendre plusieurs mois de sursis ou de ferme pour gratter quelques heures de liberté.
--- REPONDRE aux questions parce qu'on pense être grillé est une ERREUR, parce qu'on ne sait jamais ce qu'il y a dans le dossier avant d'en avoir une copie complète et surtout parce qu'une erreur de procédure peut mettre une enquête à terre
---REPONDRE aux questions parce qu'on pense qu'il s'agit d'une "petite affaire" est une ERREUR, parce que les délits retenus peuvent changer à tout moment et d'autres peuvent s'y ajouter (surtout si vous avez fourni malgré vous des informations qui permettent de vous les mettre sur le dos).
---REPONDRE aux questions parce qu'on pense que l'affaire est une "grosse affaire" est une ERREUR, parce que même des délits très lourds peuvent se réduire voir complètement tomber au cours d'une GAV (surtout quand les personnes ne disent absolument rien), ce qui a déjà été vu à de nombreuses reprises à Rennes et ailleurs.
---REPONDRE aux questions des flics parce qu'un avocat vous le suggère est une ERREUR (les bons vous recommanderont de vous taire) :
comme vous il n'a absolument pas eu accès au dossier, et même si les flics ont pu lui montrer quelques morceaux, le contenu de ce dernier peut évoluer à tout moment sans que ni vous ni votre avocat n'en aient la moindre idée.
---CE N'EST PAS LOUCHE DE NE RIEN DECLARER PENDANT L'AUDITION (notamment parce que c'est un droit fondamental), ce qui est louche c'est de répondre à certaines questions et pas à d'autres
--- PRECISEZ QUE VOUS REFUSEZ L'ENQUÊTE SOCIALE, qui est un moment ou un travailleur social qui bosse pour le procureur (et qui la jouera sûrement sympathique).
Le boulot de cet auxiliaire de police est d'établir un fichage des "profils militants" et verser au dossier des informations qui pourront être retenues contre vous si vous êtes convoqués au tribunal.
Ces informations peuvent avoir des conséquences très graves : montrer que votre profil psy est compatible avec ce qu'on vous reproche (ce qui pousse évidemment les juges qui hésitent à vous condamner plutot que vous laisser le bénéfice du doute), et vous infliger des peines supplémentaires comme l'obligation de soin ou de travail.
---IL EST FORTEMENT RECOMMANDÉ DE REFUSER LES PHOTOS ET LES PRELEVEMENTS EMPREINTES/ADN :
- Parce que les juges considèrent les preuves scientifiques infaillibles, surtout quand ils hésitent à vous condamner
- Parce qu’on ne sait pas ce qui sera fait de ces fichiers plus tard
- Parce que la loi est en train de changer en notre faveur

Si vous avez des questions ou des doutes sur toutes ces recommandations, n'hésitez pas à nous contacter pour avoir plus de précisions, d'autres informations, ou des supports de lecture.
FACE AUX CONVOCATIONS, FACE AUX COUPS DE PRESSION, NE RESTONS PAS SEULS !
CONTRE LA REPRESSION, DEFENDONS NOUS COLLECTIVEMENT !
La DC de Rennes

Dernière modification par WaWaN (08-01-21 19:39:40)

   0 

J'ai vu des gens qui me disaient :"continues a faire le con, cest bon d'etre con, cest bon d'etre con..."
Et des fois j'entendais, cest con d'etre bon...

#9 09-01-21 16:29:30

Oer23
Bass Explorer
Inscription : 14-03-18
Messages : 24
Implication :   

Re : les organisateur de la rave du nouvel an à Lieuron prennent la parole

Très bonne idée ce petit récap et bien utile pour d'autres situation.
Pour le lien de la caisse de soutien c'est celui-là? -> https://www.helloasso.com/associations/ … s/1/widget

Dernière modification par Oer23 (09-01-21 16:31:50)

   0 

#10 10-01-21 21:09:33

26
Bass Explorer
Inscription : 25-03-17
Messages : 54
Implication :   

Re : les organisateur de la rave du nouvel an à Lieuron prennent la parole

Yep merci wawan pour ce petit texte explicatif c est pas toujours facile de tenir tête dans cette situation

   0 

#11 13-01-21 00:08:52

lastico
Bass Traveller
Inscription : 23-06-15
Messages : 141
Implication :   

Re : les organisateur de la rave du nouvel an à Lieuron prennent la parole

Oer23
Très bonne idée ce petit récap et bien utile pour d'autres situation.
Pour le lien de la caisse de soutien c'est celui-là? -> https://www.helloasso.com/associations/ … s/1/widget



Merci pour le lien.

   0 

Pied de page des forums

BE 3.0 brought to you by : FluxBB

Legal & DMCA