Bonjour, Invité · Connexion · Inscription
Pages : Précédent 1 2 3 4 5 6 Suivant

WaWaN · Ti Punch

05-02-14 18:56:48

07-02-12 · 1 631

  26 

Je pense surtout qu'il faut arrêter avec le teknival du 1er mai qui ne représente en aucun cas l'univers de la freeparty. Apparement ya une distinction lors de cette réunion entre les orgas du 1er mai et les représentants bretons.J'espere que les représentants appuieront sur la répression qui se joue sur les sound system et les participants des freeparty.

J'attends de lire le débrief smile

J'ai vu des gens qui me disaient :"continues a faire le con, cest bon d'etre con, cest bon d'etre con..."
Et des fois j'entendais, cest con d'etre bon...

tipierr · Ripeur / Uploadeur

05-02-14 21:43:54

31-01-12 · 380

  24 

Pour préciser juste quand tu passes sur le site du ccdh (cchr en français..) dans la rubrique "qui sommes nous" c'est marqué:
"La CCDH a été cofondée en 1969 par l’Église de Scientologie et le Dr Thomas Szasz, professeur émérite de psychiatrie, à une époque où les patients étaient entreposés dans des établissements et dépouillés de tous droits constitutionnels, civils et humains."

Fishcat · Bass skwatteur

05-02-14 23:27:30

15-11-13 · 215

  

Très intéressant, merci pour la précision tipierr. smile

We make a living by what we get, we make a life by what we give
Hey you! don't tell me there's no hope at all. Together we stand, divided we fall! (Pink Floyd)
http://www.mixcloud.com/fishcatbzh/
http://www.lastfm.fr/music/FISHCAT/+albums

AntiBioT3k · Membre +

08-02-14 08:27:22

28-10-11 · 535

  13 

Techno+


Source : http://www.lagazettedescommunes.com/219 … s-publics/ Par S. Stoll
Publié le 07/02/2014

Pour la première fois depuis une décennie, les organisateurs de teknivals ont rencontré les représentants des ministères de l'Intérieur et ceux de la Jeunesse pour exprimer leurs revendications.

Si les élus locaux sont nombreux à déplorer les désagréments subis par l’organisation parfois « sauvage » de teknivals, les organisateurs de soirées clament pour leur part leur exaspération face à la répression qu’exercent les forces de l’ordre lors des festivals de musiques électroniques. Début décembre, à Rennes, les « sound systems » ont mené, sur la rocade de Rennes, une opération escargot remarquée avant de rassembler 15 000 « teufeurs » à Pont-Réan ; le 21 décembre, ils ont organisé une « free party » illégale dans le centre de Nantes.

C’est dans ce contexte que le ministère de l’Intérieur et le ministère des sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative ont rencontré le 5 février un collectif d’une quinzaine d’organisateurs de teknivals venus d’Aquitaine, de Bretagne, du Centre, de Franche Comté, du Languedoc-Roussillon, de Provence-Alpes-Côtes-d’Azur, du Nord, de Normandie, d’Ile-de-France, des Pays-de-la-Loire, ainsi que l’association Technoplus.

Dialogue -« D’abord, on les a écoutés à propos de ce qu’ils appellent la répression, explique-t-on au cabinet de la ministre des sports, Valérie Fourneyron. Ils ont l’impression que la situation se dégrade et en voyant que les questions de saisie de matériel reviennent en divers endroits, nous avons découvert une diversité de problèmes locaux. »

De leur côté, les organisateurs de teknivals ont porté cinq revendications :

    le respect de la loi Mariani de 2002 qui spécifie qu’un teknival réunissant moins de 500 personnes ne nécessite pas de déclaration en préfecture ; or lors de ce type de petits rassemblements, les services de gendarmerie interviennent souvent et saisissent du matériel ou dressent des procès verbaux d’infraction.
    la modification des textes réglementaires pour élever ce seuil à 1500 ou 2000 personnes.
    le retrait des dispositions règlementaires permettant la saisie de matériel ou de permis de conduire.
    la mise en place d’un réseau de correspondants permanents dans les services de l’Etat.
    la mise en place d’un calendrier de rencontres.

« On est acteur de la fête » - Malgré la crainte de « se faire embobiner », Vincent Tanguy, organisateur de teknivals en Bretagne, a apprécié « l’écoute » ministérielle et l’implication du ministère de la Jeunesse. « On ne nous considère plus seulement comme une nuisance sonore même si les nuisances existent, s’est-il félicité. Nous avons de l’expérience, des formations dans le domaine sanitaire et du développement durable, nous savons gérer une foule de 1500 ou 2000 personnes. En free party, on n’est pas consommateur mais acteur de la fête. On peut comparer ce mouvement aux pratiques amateurs comme le fest-noz qui existe en Bretagne. »

Avancée - Au ministère de la Jeunesse, on se dit prêt à reconnaître les teknivals comme « fait culturel » et à impliquer le ministère de la Culture, mais aussi ceux de la Santé et de l’Agriculture, pour peu que les organisateurs « se responsabilisent et s’auto-organisent ». Le ministère se dit prêt à « mieux appliquer la loi, des deux côtés », à étendre et réactiver le réseau de correspondants, déjà existant dans les directions départementales de la cohésion sociale et à prendre date pour un nouveau rendez-vous mi-mars.

En ce qui concerne les « points durs » que sont les dispositions réglementaires issues de la loi de 2002, le gouvernement se dit d’accord pour « en discuter ».



Source

Fishcat · Bass skwatteur

08-02-14 10:59:47

15-11-13 · 215

  

Bonjour,

Merci bien AntiBioT3k pour ce compte-rendu. Malheureusement le lien vers la gazette ne peut être consulté sans inscription. ^^

Je trouve un peu hallucinant de voir que l'on demande le respect de la loi Mariani après s'être tant battu contre cette dernière à l'époque, faisant ainsi table rase de tous ces combats et foulant au pied celles et ceux qui ont tentés, en vain, de préserver nos libertés.
C'est affligeant, et montre, une fois de plus, qu'on n'obtient rien si ce n'est de miettes pour nous calmer et nous occuper, en nous faisant croire qu'on est écoutés et que le gouvernement est prêt à en discuter. Mais de qui se moque t on?


Dialogue -« D’abord, on les a écoutés à propos de ce qu’ils appellent la répression, explique-t-on au cabinet de la ministre des sports, Valérie Fourneyron. Ils ont l’impression que la situation se dégrade et en voyant que les questions de saisie de matériel reviennent en divers endroits, nous avons découvert une diversité de problèmes locaux. »


Genre ils ne sont pas au courant... Mais en plus ils minimisent en disant "qu'on a l'impression" que la situation se dégrade (malgré les faits multiples). Et les problèmes ne sont que locaux... On croit raver....


« On est acteur de la fête » - Malgré la crainte de « se faire embobiner », Vincent Tanguy, organisateur de teknivals en Bretagne, a apprécié « l’écoute » ministérielle et l’implication du ministère de la Jeunesse. « On ne nous considère plus seulement comme une nuisance sonore même si les nuisances existent, s’est-il félicité.


Je serais curieux de savoir de quelle façon on nous considère en dehors de ces "réunions". Consommateurs, sûrement, de drogues, très probablement, troubleur d'ordre public irrespectueux des "valeurs" du capitalisme. (sacem, propriété privée, ...)
Nous ouvrirons les yeux peut être un jour, il sera sans doute trop tard car il fera nuit.

Dernière modification par Fishcat (08-02-14 11:05:15)

We make a living by what we get, we make a life by what we give
Hey you! don't tell me there's no hope at all. Together we stand, divided we fall! (Pink Floyd)
http://www.mixcloud.com/fishcatbzh/
http://www.lastfm.fr/music/FISHCAT/+albums

voracious · VIP

08-02-14 13:34:53

16-06-13 · 973

  22 

Fishcat
Je trouve un peu hallucinant de voir que l'on demande le respect de la loi Mariani après s'être tant battu contre cette dernière à l'époque, faisant ainsi table rase de tous ces combats et foulant au pied celles et ceux qui ont tentés, en vain, de préserver nos libertés.
C'est affligeant, et montre, une fois de plus, qu'on n'obtient rien si ce n'est de miettes pour nous calmer et nous occuper, en nous faisant croire qu'on est écoutés et que le gouvernement est prêt à en discuter. Mais de qui se moque t on?



J'avoue, ce retournement de situation est pathetique.

Ils veulent bien discuter, mais ca veut pas dire ecouter. Encore du blabla qui ne menera a rien du tout, j'en ai peur. On est loin maintenant de l'epoque ou il fallait vraiment trouver une solution face au chaos genere par les teufs: aujourd'hui qui en a quoi que soit a foutre (amusant de voir que les frees sont passes de la une a la rubrique faits divers, meme quand quelqu'un y meurt)? Certainement pas le gouvernement je pense.

Enfin bon, on verra bien si y a des suites.

OB1 · Banni(e)

08-02-14 13:53:53

06-02-14 · 110

  

Bonjours à tous…

Bon, avant tout, c’est l’incompréhension qui mène à la peur, et au rejet plus ou moins violent qui en résulte.



Mais au-delà de ça, je pense très sincèrement qu’il y a une dynamique qui n’à pas échappée à nos politiques ici et là…

Où sont les génies (excusez-moi du terme, mais j’appelle un chat un chat),  les vrais, les conscients, ceux qui ont soif de liberté et qui ne se sont pas encore fait avaler, dompter, enfermer ou tuer par le système ?

Perso, je ne suis pas là pour vendre du muguet moi…ni à vous, ni à qui que ce soit.

Et je vais me permettre d’insister sur cette dynamique envisagée par les plus hautes autorités…

Nous sommes à l’aube d’une ère qui passera par des changements fondamentaux de conscience, de philosophie, de sciences, et même de religion…(pour faire court…)

Et si je vous en parle ainsi, c’est que je connais très bien le sujet…

Ce sont des personnes comme moi qui font le système, et des personnes comme nous qui le mettons à mal, et ça, que vous le vouliez ou non, ceux qui tiennent les rennes le savent…

Pour aller plus loin, ce sont de technologies révolutionnaires dont nous disposons…l’avez-vous oublié ?

Et pardonnez-moi, à leur place, si vous étiez bien au chaud et bien plein, vous attendriez tranquillement que quelques mecs viennent vous ramener à l’âge de pierre, vous et votre petite famille ?

Alors pour moi, pour les teufs, pour ce monde que j’aime par dessus tout…qu’il n’en déplaise à certain…je pense connaître la solution adéquat…on ne fait pas de concessions avec la vie, en revanche, il faut en faire avec le système…

La clef de notre liberté, parce qu’elle existe, et vous pouvez compter sur moi quant à son existence…est un passe…pas un passe-droit, mais un passe-muraille…

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités…

Je n’ai plus foi en ce que les teufs étaient…
Mais j’ai foi en ce qu’elles seront...
Et avant d’être, il faut devenir.


Et pour parvenir à ça, à ce rêve que nous partageons tous, pour parvenir à notre Idéal, cela demande au moins un sacrifice…
Et si je devais donner ma vie pour ceux que j’aime, je le ferais…
On appelle ça, UN CHOIX DE VIE(S)…


Et en tant qu’artiste, j’ai entre autre appris, que quelque puissent être vos créations, votre philosophie, vos aspirations, vos orientations et j’en passe…VOUS SEREZ TOUJOURS RECUPERE PAR LE SYSTEME…Et que vous deviendrez bon gré/mal gré, ce que vous combattiez ou pensiez combattre…

D’où ma volonté de composer avec lui, de composer avec ce système qui à tenté de me détruire…et de concéder ; Car un mort ne raconte plus d’histoire(s)…ou n'en écrit plus...

Nous sommes le berceau d’une révolution qu’ils ont envisagé bien avant que nous ne venions au monde, et c’est à vous aussi de comprendre ça, et ce que cela implique…

Alors oui, je suis un grand malade, un perché et j’en passe là aussi…et on semble aller toujours trop loin, pour ceux qui ne vont nulle-part…

Mais j’ai foi en moi, en vous, et en ce monde.

Et croyez-moi là encore, j’ai de bons arguments, et de bons atouts avec moi…

Je suis né pour ça. Point.

Alors je m’exprime ici et de la sorte…et ce texte sera dans les bases de données des « méchants », avant même que vous y jetiez un œil…

Mais souvenez vous…

« L’otage diplomate est le feu de son ennemi, mais le feu de son ennemi est son arme… »

PEACE



P.S: Je vous aime quoi qu'il arrive, et quoi qu'il se passe...

Dernière modification par OB1 (09-02-14 02:38:23)

« L’amour immatériel est éternel, parce que l’être qui l’éprouve ne peut mourir.
Ce sont nos âmes qui s’aiment et non nos corps. » Victor Hugo. Put our Peace !!

Fishcat · Bass skwatteur

08-02-14 20:43:16

15-11-13 · 215

  

Merci OB1 pour ce message. smile
Je partage la plupart des points de vue et opinions qu'il contient, à quelques exceptions près.

Une précision cependant, je n'ai pas tout à fait saisi le sens de la phrase orange qui m'est adressée, pourrais tu éclairer ma lanterne stp, même en mp si tu préfères. smile
Merci.

We make a living by what we get, we make a life by what we give
Hey you! don't tell me there's no hope at all. Together we stand, divided we fall! (Pink Floyd)
http://www.mixcloud.com/fishcatbzh/
http://www.lastfm.fr/music/FISHCAT/+albums

WaWaN · Ti Punch

11-02-14 18:13:48

07-02-12 · 1 631

  26 

Communiqué suite à la réunion du 5 février 2014 au ministère de l’intérieur,
avec le ministère de la Jeunesse et des sports
===========================================

Nous, sound systems et collectifs qui soutenons cette démarche, avons été contactés par l’association Technotonomy qui nous a proposé de participer à une réunion avec le ministère de l’intérieur et le ministère de la Jeunesse et des Sports pour parler de la situation difficile des free party et essayer de trouver des solutions pour améliorer cette situation, sur le terrain et dans la loi.

14 sound systems ou associations ont répondu présents, venus de 12 régions françaises. Habitués des négociations ou pas, actifs depuis longtemps ou nouveaux venus, organisés en association ou pas, avec différentes visions de la free party, nous n’avons pas voulu parler « au nom » de la scène free, mais nous avons tous en commun de connaitre
de nombreuses galères dans l’organisation de nos soirées, de subir la répression très régulièrement, parfois même des saisies. Nous avons aussi tous en commun de défendre le coté amateur de la free party.

L’association techno+ qui a fait un travail sur la répression dans les free party en France et qui est présente sur le terrain tous les week-end était aussi invitée pour donner sa perception de la situation.

Les personnes suivantes ont donc assisté à la réunion :
AQUITAINE : Michaël, Arakneed ; BRETAGNE : Vincent, 716 / Association Arts et Cultures, et Julien, Convoyeurs de Sons, CENTRE : Mathieu, DAT - Résistance Sonore, FRANCHE COMTE : Resistance Sonore Est LANGUEDOC-ROUSSILLON : Rudolf, Suce Mon Beat ; PACA : Adil, Metek Sound System ; NORD : Sebastien, TUGS, NORMANDIE : Jérôme, Stup &Tek Family, PARIS IDF : Ivan, MST et Jean-Marc, Insoumis, PAYS DE LOIRE : Julien, CKD et Ronan, 44en Kval

Les associations suivantes étaient représentées :
TECHNO+ : Vincent
TEHCNOTONOMY : Samuel

---------------------------------------------------------------------------
Nous nous sommes réunis avant cette réunion et avons décidé de parler
de ce qui nous unis et de ce qui nous rassemble avant tout
---------------------------------------------------------------------------

A travers les forums, les mailing-lists et lors des pré-réunions locales et nationale, une grande partie des acteurs de la culture underground a participé à l'élaboration de cette réunion

Nous sommes une culture amateur et alternative qui compte le rester !
Trop de répression, d’arbitraire sur le terrain, les autorités doivent faire respecter la loi et être les premiers à la respecter. La loi de 2002 est inadaptée et doit être modifiée, notamment sur le nombre de participants qui doit passer de 500 à 1500 sans avoir de déclaration préalable.Les saisies, suspensions de permis et autres sanctions contre les organisateurs doivent disparaître de la loi

Nous voulons également avoir des interlocuteurs compétents dans chaque préfecture qui « connaissent » les free et qui facilitent les démarches, que ce soit pour déclarer un événement ou pour obtenir de l'aide en cas de problème (saisies, amendes...), plutôt que des gens qui n’y connaissent rien et nous considèrent comme des nuisances. Le dialogue doit être une réalité dans chaque préfecture de France : il est inconcevable d’entendre aujourd’hui une préfecture qui refuse un dossier de déclaration ou qui met tout en œuvre pour ne pas autoriser l'événement.
Lors de la réunion, nous avons exposé des exemples de ce qui se passe sur le terrain, des violences et de ce que nous vivons au quotidien.

Nous avons aussi expliqué que certains présents à cette réunion ont commencé les négociations avec le gouvernement depuis 2002, et que la plupart des promesses faites ne sont jamais tenues. Nos objectifs sont d'obtenir du concret, pas uniquement de belles paroles.Si le gouvernement veut changer les choses, cette réunion ne doit pas être un coup isolé mais
il doit y avoir un calendrier de réunions défini, avec des rencontres régulières pour voir ce qui avance.

La question des teknivals (1er mai, Sud, Centre …) doit être posée, mais cela ne doit pas être le sujet central des discussions. La préparation de ces manifestations doit avoir lieu avec un autre groupe de travail, organisateur de ces événements.

---------------------------------------------------------------------------
REPONSES DU GOUVERNEMENT
---------------------------------------------------------------------------

-Pour la question de la répression au quotidien : Pour commencer rapidement : rédaction en commun entre le gouvernement et les sons d’une « fiche réflexe » qui partira vers toutes les préfectures et services de l’état, afin de leur expliquer comment agir quand ils reçoivent une demande de soirée légale ou quand ils sont informés d’une soirée illégale.
Un groupe de travail sera créé pour participer à la rédaction de cette « fiche réflexe » et chercher d'autres pistes.

-Pour la question du changement de la loi sur les saisies, le nombre de participants, les sanctions:Au départ réticent, le gouvernement est finalement d’accord pour ouvrir un groupe de travail qui réunira des membres des sons et des gens du gouvernement. Ce dernier est plutôt dubitatif quant à la faisabilité de ces revendications pourtant centrales.

-Des interlocuteurs pour les sons dans les départements :
Le ministère de la jeunesse et des sports annonce la nomination d’ERIC BERGEAULT (Chef du service ISPJPP - DDCPP18 - et référent national des rassemblements festifs organisés par les jeunes) et de nouvelles missions renforcées de médiateurs pour les manifestations organisées par la jeunesse à l’échelon national. Des médiateurs par département seront nommés. Une liste de 30 noms dans 30 départements, avec leurs contacts, sera disponible pour la prochaine réunion, mais leurs attributions ne sont pas encore bien définies.

- Des réunions régulières et un travail de fond : Une prochaine réunion aura lieu mi-mars pour lancer les groupes de travail sur la loi et celui
sur l’écriture de la fiche réflexe. Cette réunion aura lieu au ministère de la Jeunesse, plus à l’intérieur. Plusieurs autres ministères seront appelés à participer à ces réunions (santé, culture, agriculture sur la question de l’accès aux terrains…). Un calendrier des réunions sera élaboré en commun.

- Concernant les Teknivals : Un groupe de travail va être constitué pour le 1er mai, les sons du sud doivent contacter leur préfecture, faire des suggestions pour un lieu pour le 15 août. Un projet sera à l’étude pour le
centre. En Bretagne/Pays de Loire la tendance ne serait pas à un teknival légal si les multi-sons sont repris dans différents départements.

---------------------------------------------------------------------------
En bilan
---------------------------------------------------------------------------

Sans présumer de ce qui va se passer ensuite et sans se nourrir de belles paroles, le fait que : deux ministères nous ont reçu, que des groupes de travail devraient être mis en place et qu’un calendrier de réunions régulières sera défini (prochaine réunion à la mi-mars) laisse penser que le gouvernement s'inquiète de la situation et des protestations qui ont eu lieu et que nous avons peut-être là, ensemble, une fenêtre de tir pour améliorer notre situation.

Ce qui est important pour nous maintenant, c’est de faire participer un maximum d'acteurs de notre culture et donc d’élargir le cercle de travail.
Travail qui ne pourra se faire que si tout ceux qui veulent changer les choses donnent leur avis, pour ou contre.

Nous appelons donc les motivés à nous rejoindre et notamment à venir renforcer les groupes de travail qui pourraient bosser sur des solutions comme la réforme de la loi, les « fiches réflexe », les projets teknivals, etc.

Un forum pour les intéressés sera créé afin de s'organiser et pouvoir commencer à coordonner le travail, mais le plus important est de se voir et de travailler ensemble, donc des réunions auront lieu pour mettre les choses en place au plus vite.

Que ces négociations aboutissent ou pas, réunissons-nous pour défendre notre culture !

J'ai vu des gens qui me disaient :"continues a faire le con, cest bon d'etre con, cest bon d'etre con..."
Et des fois j'entendais, cest con d'etre bon...

Fishcat · Bass skwatteur

11-02-14 18:57:31

15-11-13 · 215

  

Merci.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas l'association Technotonomy devenu UNIS-SONS :

Technotonomy 22 janvier 2014 via fb
DONNER UNE CHANCE AU DIALOGUE ?

L’association Technotonomy, fidèle à sa mission de médiation a pris l’initiative de tenter de relancer le dialogue entre les sound systems et l’état.

Après le Teknival du 1er mai 2012 que nous avions co-organisé avec la fédération PACT Ile de France (MST) nous avions placé l’association en veille, confiants que « le changement c’était maintenant » nous pensions que le dialogue allait faire place à la répression que les choses allaient évoluer d’elles-mêmes et que les institutions chargées de la culture ou de la jeunesse allaient reprendre le flambeau et faire avancer le truc.

Nous avons étés naïfs sur ce coup-ci et effectivement, depuis lors, le dialogue est rompu et la situation sur le terrain c’est radicalisée. Les free sont toujours l’objet de pressions excessives, les multi-sons et autres teufs légales sont de plus en plus durs à organiser, la répression bat son plein et les saisies se sont multipliées.

Après avoir participé à la gestion du 1er mai 2013 et vu la motivation des sons, le nombre de gens présents et surtout l’énergie phénoménale qui s’est dégagée de cette fête (plus de 100 000 personnes en 4 jours, des sons venus de toute l’Europe, les anciens et les nouveaux unis sur des façades de fous …), on s’est dit qu’il était impossible de laisser tout ça partir en vrille sans tenter une dernière négo.

Nous avons donc fait le siège du ministère de l’Intérieur et celui de la Jeunesse pour obtenir un rendez-vous commun ou seraient conviés des représentants des sound systems venus de toute la France.

Les dizaines de mails et de coups de fils, les contacts établis depuis 2007 ont servi à quelque chose, mais c’est surtout la motivation des sons sur le terrain et les dernières grosses fêtes illégales qui ont montré au gouvernement qu’il ne pouvait plus ignorer la question.

Après une première réunion de préparation fin décembre ou nous avons expliqué l’urgence d’une reprise du dialogue, une réunion aura donc lieu début février, avec pour objectif de remettre tout le monde autour de la table et d’essayer de relancer la machine.
Sont conviés à cette réunion des membres de sound systems venant de toute la France, afin d’avoir une vision large de ce qui se passe sur le terrain.

Libre aux sons de choisir qui viendra la bas. La liste est en train de se constituer et sont déjà représentés l’Ouest, Paris, le Centre, l’Aquitaine, la Normandie, le Nord, le Jura, le Sud-est … Mais suite à ça, une initiative est lancée par des motivés pour monter une fédération, afin d'organiser la représentation et de réfléchir ensemble. C’est très positif.

De notre côté, nous avons surtout insisté sur l’importance d’organiser des « Etats généraux de la Free party », une grande rencontre au niveau national ou pourraient être posés sur la table les questions qui fâchent depuis tant d’année, et notamment la révision de la loi de 2002 sur les saisies, les relations avec les maires, les agriculteurs, la réduction des risques, etc.

Nous accompagnerons donc les sound systems à cette réunion, faisant une fois de plus notre rôle de médiation, entre le marteau et l’enclume, nous nous attendons à ce que ce soit une fois de plus compliqué… mais une fois de plus fidèles à notre naïveté habituelle, nous espérons que cela servira à quelque chose.



Technotonomy via fb - 2011
Technotonomy devient UNIS-SONS et change de missions !

Après 4 années de combats et d’engagement permanent, nous constatons qu’il est toujours aussi difficile pour les acteurs de la free party  d’exister et de partager leur passion.

Malgré les concessions, les efforts et les multiples concertations, rien ou presque ne change sur le terrain.

Nous abandonnons donc la position de médiation qui nous plaçait a mi-chemin entre les sound system et les institutions (mairies, départements, région ou état) pour prendre une position plus radicale, celle de la défense des sound system, de cette culture et de son particularisme.

Malgré les efforts réalisés, on nous en demande toujours plus. On veut nous forcer de dissoudre la free party dans le grand moule de l’industrie du spectacle, mais en même temps, on continue à nous marginaliser et à nous fermer les portes.

On veut bien être gentils, mais pas stupides. Les valeurs d’engagement, de partage, de liberté et de bénévolat qui animent la free party sont de belles valeurs et nous les abandonneront pas.

Nous n’acceptons plus d’être stigmatisés et humiliés en permanence sous prétexte que certains d’entre nous consomment des stupéfiants qui ne posent plus problème depuis longtemps dans d’autres pays d’Europe. Nous ne voulons plus être les victimes des dommages collatéraux d’une guerre à la drogue inutile et perdue d’avance.

Fini donc la médiation, il est temps de resserrer les rangs et de défendre sans concession ce qui nous unis et fait battre notre cœur.

Unis donc, nous décidons de créer une fédération des sound systems dont l’objectif sera de défendre les valeurs qui sont les nôtres.

Cette fédération aura un correspondant dans chaque département et elle sera à la disposition des sound systems pour les aider dans leurs démarches et aussi pour les défendre en cas de galère.

Elle dispose aussi de tout le matériel que Technotonomy a accumulé pendant ces dernières années. Il sera mis à disposition des sound systems qui en ont besoin.

Comme l’association n’aura plus de permanents, elle ne pourra compter que sur l’engagement des membres des sound systems pour agir et faire entendre sa voix. Nous vous invitons donc à rejoindre cette initiative au plus vite. Deux réunions sont prévues, fin octobre en Pays de Loire et en Bretagne début décembre.

Les premières actions que nous soutenons sont :

    L’organisation de la Mani’festive sur Le Mans pour dénoncer la discrimination dont sont victimes les sound systems en Sarthe mais aussi dans les départements voisins. Venez nombreux !
    L’organisation du Teknival RAV’OLT 303 (303 = 49 + 44 + 85 + 72 + 53, les départements des pays de Loire) fin octobre pour dénoncer l’échec de l’organisation des multi-sons dans la région, malgré 3 ans d’efforts !

A vous de jouer !



Ce qui est important pour nous maintenant, c’est de faire participer un maximum d'acteurs de notre culture et donc d’élargir le cercle de travail.
Travail qui ne pourra se faire que si tout ceux qui veulent changer les choses donnent leur avis, pour ou contre.
Nous appelons donc les motivés à nous rejoindre et notamment à venir renforcer les groupes de travail qui pourraient bosser sur des solutions comme la réforme de la loi, les « fiches réflexe », les projets teknivals, etc.
Un forum pour les intéressés sera créé afin de s'organiser et pouvoir commencer à coordonner le travail, mais le plus important est de se voir et de travailler ensemble, donc des réunions auront lieu pour mettre les choses en place au plus vite.
Que ces négociations aboutissent ou pas, réunissons-nous pour défendre notre culture !



Quel est le mode opératoire choisi? est ce public, ouvert à tous?  Que sont ces "fiches réflexe"?
Qui va créer/administrer ce forum?

Merci. smile

Dernière modification par Fishcat (11-02-14 19:21:14)

We make a living by what we get, we make a life by what we give
Hey you! don't tell me there's no hope at all. Together we stand, divided we fall! (Pink Floyd)
http://www.mixcloud.com/fishcatbzh/
http://www.lastfm.fr/music/FISHCAT/+albums

OB1 · Banni(e)

12-02-14 04:19:42

06-02-14 · 110

  

ça m'intéresse...

je mettrais bien les pieds dans le plat...(façon de "parler")

j'ai une dette envers vous...

Dernière modification par OB1 (12-02-14 04:40:11)

« L’amour immatériel est éternel, parce que l’être qui l’éprouve ne peut mourir.
Ce sont nos âmes qui s’aiment et non nos corps. » Victor Hugo. Put our Peace !!

lapin · Administrateur

12-02-14 12:50:26

11-07-11 · 13 266

  78 

Ya pas à dire plus sa avance, plus on ce marre, il y en à qui on pas honte sérieux (sa doit être le souvenirs des subventions facilement gagnées qui les faits ce réveillés)  smile Pour ceux qui veulent savoir par avance comment tout sa va tourner il est assez facile de ce faire une idée suite à la nomination d'Eric Bergeault (Mr Apéro Facebook)  auteur d'un mémoire « Politiques de jeunesse et musiques électroniques.  Entre rave-party et Teknival, quelle évolution des grands rassemblements ? » feuille de route de très bonne facture, écrite en 2008 et dont va probablement s'inspiré l'Etat pour faire avancer ce dossier , même si le manque d'un volet répressif et d'ambition sécuritaire sur la question fait qu'a mon avis ce dernier ne sera pas totalement suivis.

Fishcat · Bass skwatteur

12-02-14 14:52:50

15-11-13 · 215

  

Merci Lapin,
C'est ce que je cherchais. big_smile

We make a living by what we get, we make a life by what we give
Hey you! don't tell me there's no hope at all. Together we stand, divided we fall! (Pink Floyd)
http://www.mixcloud.com/fishcatbzh/
http://www.lastfm.fr/music/FISHCAT/+albums

Invite · Je viens d'arriver, je paye ma tournée !!

13-02-14 17:16:23

29-11-13 · 9

  

Technotonomy 22 janvier 2014 via fb a écrit
mais c’est surtout la motivation des sons sur le terrain et les dernières grosses fêtes illégales qui ont montré au gouvernement qu’il ne pouvait plus ignorer la question.



Tout est dans ce morceau de phrase.

Tout n'est que question de rapport de force.

Il faut faire pencher la balance de notre coté.

J'imagine la discussion :

c021 (les sons français) : "on veut faire la fête en écoutant la musique qu'on aime, sans avoir à vendre un rein pour payer un droit d'entrée. Ne pas être viré à 6h00 du mat' avec comme conséquence de la viande saoule sur le premier platane venu. Mettez-nous à disposition des espaces d'accueil adaptés et adaptez le cadre règlementaire à nos spécificités : nous ne sommes ni des professionnels du spectacle vivant, ni des prestataires sono/light"

20 (l'Etat) : "Ahahahaha ... bande de junkies. Circulez, y'a rien à voir. Z'avez cas travailler pour vous payer une place en boîte de nuit. Feignants !"

c021 "De toutes façons, vous savez très bien qu'on a pas besoin de vous pour mettre en place ces grands rassemblements qui vous dérangent tant. Rappelez-vous les dernières grosses fêtes ... Vous savez que vous n'arriverez pas à les gérer et encore moins les contrôler. Vous savez très bien qu'une fête pour laquelle les pouvoirs publics ont été associé à son organisation engendre beaucoup de nuisances qu'une fête sauvage. Alors au lieu de faire la politique de l'autruche, faites avancer les choses"

20 "mmmmmmmmmmmmhhhhh ... mais, mais, mais, je ne pensais pas vous saviez négocier ... on va y penser ... revenez nous voir plus tard"

c021 "Non, le changement, c'est maintenant ! S'il n'y a pas d'avancées concrètes avant l'été, vous aurez bientôt un gros teknival européen en France ... mais comme il n'y a pas d'organisateur, on ne peut pas vous dire quand et où précisément"

20 "mais ... euuhhh. Ok, ok, ok, vous énervez pas on va trouver une solution rapidement. Avant le XX/XX/14, vous aurez des éléments concrets".




sondage-hollande.jpg



PS : la problématique est strictement la même avec "les gens du voyage" sauf que eux sont "des voleurs de poules" et nous des "drogués" ! Et on sait comment les "gens du voyage" ont fait avancé les choses. Ça s'appelle du rapport de force (ou chantage) et ça marche !


Caresse et bise à l’œil !

Fishcat · Bass skwatteur

13-02-14 19:46:55

15-11-13 · 215

  

Invite
"De toutes façons, vous savez très bien qu'on a pas besoin de vous pour mettre en place ces grands rassemblements qui vous dérangent tant..."



Tout est dit.

D'un côté, on prône l'autogestion et la responsabilisation des participants et organisateurs.
De l'autre, on infantilise et déresponsabilise les participants, pour faire endosser toutes les responsabilités aux organisateurs (et éventuellement aux propriétaires des lieux ou aux élus)

Comme l'histoire des débits de boissons qui sont responsables de toi jusqu'à ton domicile, et plus si affinité. lol Nan mais sérieux, on va où?

Dernière modification par Fishcat (13-02-14 19:49:15)

We make a living by what we get, we make a life by what we give
Hey you! don't tell me there's no hope at all. Together we stand, divided we fall! (Pink Floyd)
http://www.mixcloud.com/fishcatbzh/
http://www.lastfm.fr/music/FISHCAT/+albums