Czech TEKNIVAL
le 28 Juillet 2000

04.jpg



Nous sommes partis de Utrecht Jeudi matin, 9 ds le van, direction Venlo dans un squat pour rejoindre d autres pots, quelques pets et HOP en route. Après 2h et demi de route en Allemagne, une copine s appercoit qu elle a oublie son passeport a Venlo RRRRRRRrrrrrrr demi tour 5h de +, pas grave c que le début de la galère. A 100kms de la frontière Tcheque, le van tombe en panne, pas cool, on decide de dormir sur place.

chapoe1d99.th.jpg-006.th.jpg-007.th.jpg-07290053.jpg-07300007.th.jpg-07300009.th.jpg



Le lendemain on appelle un garage, pas moyen de réparer le van avant Lundi et pas moyen d en avoir un autre, galère on est coince dans un bled ou y a même pas de gare. On fait du stop jusqu’à la prochaine ville ou on prend le train pour Pragues. Mais les trains tchèques datent de la 2nde guerre mondiale, lents tres lents, changements re-changement. On nous demande au moins 15 fois nos passeports, on nous pose plein de questions, on comprend rien (parlent pas anglais les tchèques), nous fouillent, s'ennervent, nous crient légèrement dessus (rigolent pas les kondes la bas). A 0h du soir le vendredi on est enfin a Prague, OUF (mais non c pas fini la galère). La après 1h on est une centaine de teufeurs a errer dans la gare, queues aux cabines pour l'infoline.

[/center]-07300011.th.jpg-07300013.th.jpg-07300017.th.jpg-07300021.th.jpg-07300023.th.jpg-07300026.th.jpg[/center]

Beaucoup de tcheque, quelques Allemands. L'infoline annonce rdv gare TREBON (sympa comme nom de gare), on prend le train vers 1h du mat, rempli de teufeurs, bonne ambiance, bien a l ouest aussi, entre mes potes trippes qui jouent au loup dans les couloirs, les drogues qui circulent de partout, le son des drums, franchement cool, l’armée arrête le train 2 fois.

On espère bientôt arriver, a 3h on espère toujours (around Pragues qui disaient) et puis le train s'arrete, on apprend qu il faut attendre 5h du mat pour le prochain train HAAAAAaaaaaaa!!!! J EN AI MARRE. a 6h on est enfin a TREBON. On entend le son de la gare. On commence a marcher sans savoir que le son portait a 15kms. 3 ou 4h de marche a travers les forets (non défrichées), c est ou putain!!!!! A chaque fois on a l impression que le son se rapproche (ou plutôt qu on se rapproche du son), qu on est tout près, mais non c juste une illusion. Après 10kms, on sent qu on est tout près, en effet on est tout près , a la nage!!!!!! un énorme lac nous sépare du son, faut faire un détour de plusieurs Kms.

-P8010621.th.jpg-P8010616.th.jpg-P8010584.th.jpg-P7310573.th.jpg



On continu, on traverse les ruisseaux, trop larges, on peut pas sauter, de l eau jusqu a la taille. un mec Tchèque me propose de porter mon sac cool, sauf qu une heure après j suis toute seule dans la foret, j ai perdu tout le monde j sais pas comment j ai fait, me voila a errer dans cette putain de foret avec des herbes jusqu a la taille, complétement perdue, j'appercoit enfin quelques tentes, ca y est j y suis. Je m’écroule , 50h de voyage, le grosse mission. J ai finalement retrouve mon sac 3heures après, mes potes potes sont arrives encore plus tard que moi, franchement j ai jamais autant galére.

bon sinon petit résume du tekos :

les points positifs:
- les sons: tous excellents (ou presque) même les petits avec plusieurs qui pour moi sortent carrement du lot: le son des Hollandais Acid Anonymous, un des meilleurs du tekni avec des lives impressionnant, LEGO public nuisance, le son des toulousains, AC2N pourtant un petit son mais zont bien déchirés et en plus sont très très cool.

-P7310568.th.jpg-P7310557.th.jpg-P7310552.th.jpg-FILE0097.th.jpg



- pas mal de sons et de teufeurs français , et l ancien son de chris, julian liberator et giselle pour ceux qui connaissent (uk) ça fait du bien de revoir des visages familiers.

- Diversité: pour ceux qui se plaignent tout le temps que ça manque ds les tekos ba fallait vous bouger. y avait de tout hardcore hardtek bien sur, acid tek, quelques sons drum and bass, ragga, reggae, un son tchèque goa acid trance (surprenant), même house et disco (celui la on s en serait bien passer), en journée pas mal de rap aussi, enfin on trouvait facilement son bonheur.

- Un tekos PROPRE: nettoye tous les jours sans exception. Les mecs qui nettoyaient en photo dans tous les journaux: bonne pub pour une fois. - Les flics: zetaient a mourir de rire. y viennent une première fois pour dire qu on était en infraction... bla bla bla mais ces cons zont fait l annonce près d un gros son, peu on entendu et le peu zont rien compris. La deuxième fois y reviennent et nous disent qu on est en grand danger, que le site est une ancienne décharge, qu'y avait un virus, un truc comme ça, limite radioactif. Ça a bien fait rire tout le monde y se sont vraiment fait prendre pour des bouffons. Après y voulaient nous faire payer une taxe pour sortir du tekos les rafios.

- marrant d aller se balader dans le village d a cote, y vivent comme il y a 30 ans la bas. On a été dans un supérette, on a acheter plein de bouffe... le mec y nous regardait avec des yeux tout rond. On a sortis 2 billets de 1000 couronnes (300 balles), il a carrément tire les rideaux et ferme la porte a clé, il avait jamais vu ça de sa vie.
- Pas de racailles ni de vente a la criée et ça franchement j ai trop apprécié.
- 20 couronnes la pinte (3frs)
- Les petris tchèques d'la baaaaaaaaaaalle.

-FILE0091.th.jpg-FILE0088.th.jpg-FILE0012.th.jpg-FILE0037.th.jpg



les points négatifs (y en a pas beaucoup mais bon...)

- Le site: un peu décevant, juste un grand terrain vague entoure de forets.
- Les hollandais :même si le son des hollandais était un des meilleurs du tekos et que l ambiance était excellente près de leur son, ils se sont mis carrément a part a l autre bout du terrain, ça faisait un peu style on se fait NOTRE tekos, moyen l’état d esprit.
- la bouffe tchèque: bonne mais trop épicée
- Le temps : très zarb, genre 3h de grosse chaleur et de soleil (gros coups de soleil maintenant) et une heure d orage (beaucoup de boue c’était chiant) et comme ça pendant 4 jours et faisait très froid la nuit.
- Un retour aussi galère que le voyage aller (pi on était moins motive forcement)
- Pas trouve Moksa: pas faute d avoir essaye. AH CA tout le monde le connait mais personne ne le voit jamais. Encore pour une autre fois je suppose.

Donc voila en résumé, j ai passe une semaine génial malgré un voyage galère (mais dans la bonne humeur), beaucoup de rencontre très agréable, un état d esprit général que j avais pas vu depuis très longtemps. Ça valait les 85h de voyage (et d attente) aller retour (si si 85h!!!!!!!!) RDV l'année prochaine sans aucun problème.


Source : FreeTekno.fr

Retour       Accueil



Module de réponse Facebook
Si vous avez des flyers, reports ou photos à ajouter, n'hesitez pas mais pensez à préciser de quel évènement vous parler.

Pour rejoindre la communauté dans un environnement sécurisé et profiter des nombreux autres avantages, Inscrivez vous et participer via le forum.

Pied de page des forums

BE 3.0 brought to you by : FluxBB

Legal & DMCA