Ou s'inscrire grâce à votre compte. Se connecter avec Loginza

#1 09-06-15 15:17:08

lapin
Administrateur
Inscription : 11-07-11
Messages : 12 090
Implication :   75 

20 Films inspirés par la culture Rave

20 Films inspirés par la culture Rave
a3a9727ff68c.png




C'est 22h30 un vendredi soir. Vous commencez à vous préparer: Vous avez vos morceaux préférés pour dynamiter votre chaîne stéréo et vous fouillez votre garde-robe pour  trouver la tenue parfaite pendant que vous dansez à travers votre chambre. Sur votre commode, un flyer avec rien d'autre qu'un numéro de téléphone mystérieux qui vous taquine, implorant que vous appeliez, mais il est encore trop tôt. Vos amis commencent à arriver, chacun d'eux bavardant avec enthousiasme, nerveux et excité. Juste avant minuit, vous vous réunissez tous autour de votre téléphone et appelez l'infoline noté sur le flyer. Une messagerie vocale propose un itinéraire détaillé vers un lieu inconnu. Ça y est, ce sont les débuts d'une soirée passionnante à venir. Votre destination ? Une rave massive avec des gens incroyables, des spectacles de lumière, les décors imaginatifs hypnotisant, un endroit fascinant et le meilleur de la musique.
Comment vous sentez vous ? Êtes-vous prêt à chausser vos ailes de fées et faire tourner vos bâtons lumineux vers le ciel? It's time to rave baby !! Et si pour une raison quelconque vous ne pouvez pas sortir ce week-end-là voici vingt films qui susciteront une douce et certaine nostalgie.



20.  Swedish House Mafia Leave The World Behind - 2014



Lorsque le super-groupe de DJ  Swedish House Mafia, composé de Steve Angello, Sebastian Ingrosso et Axwell, a annoncé leur séparation à l'été 2012, leurs fans étaient incroyablement déçu. Pour amortir le choc, ils ont décidé de donner à leur public un cadeau d'adieu spécial: Un long-métrage documentaire qui suit les DJs sur leur "One Last Tour". Laissez le monde derrière, c'est une invitation à suivre SHM dans les coulisses, pour apprendre qui sont vraiment Angello, Sebastian et Axwell et pour avoir une meilleure compréhension de ce qui les a réunis, en premier lieu: l'orgasme de la musique.

Écouté Sebastian raconter la façon dont il a rencontré Steve est inestimable. Il n'ont pas été sur la même longueur d'ondes jusqu'à ce qu'ils découvrent Homework des Daft Punk (1997). Là ils ont commencé à habiter le même monde, musicalement parlant. Quand ils ont finalement fait équipe avec Axwell, une auto-proclamé "Computer-Nerd-Musicien" à l'époque, ils avaient tous les ingrédients pour cuisiner leur propre son. Ils sont venus, ils ont adoré, et ils ont été enchantés.


VOSTFR : http://www.t411.io/torrents/swedish-hou … ebrip-h264





19. Put the Needle on the Record - 2004


Lorsque l'écrivain / réalisateur Jason Rem a été invité par Shahin Amir pour pour assister à la 18e édition de la Winter Music Conference à Miami en 2003, il n'avait aucune idée de l'ampleur du monde de la musique électronique. Comme il est typique pour tous les genres musicaux, seuls les vrais fanatiques pourront vous orientez dans la bonne direction pour ce qui est de trouver des artistes et des titres qui ont réussi à construire un chemin différents des productions mainstream. Le WMC à Miami est un rassemblement d'amateurs de DJs électro qui vivent et respirent par le beat. The place to be pour de réels conseils d'initiés.

Dans Put the Needle on the Record, Jason Rem suit et interviews les goûts de Deep Dish, Christopher Lawrence, Dirty Vegas, Jesse Saunders et François K et en apprend plus sur les origines de la drum & bass, la house, l'expérimentale, le downtempo etc . Bien que ce documentaire peut être un peu dépassée musicalement, il offre une grande perspicacité dans son traitement de la Winter Music Conference, ce qui signifie d'être un drogué de vinyle et de la scène musicale de Miami.
Non disponible en VOSTFR





18. Naar de Klote! (Wasted!) - 1996



Wie ben je? - Jaqueline ("Qui êtes-vous? - Jaqueline")
Wat zijn nous? - Samen ("Que sommes-nous? - Ensemble")
Waar gaan nous Heen? - Naar de Klote! ("Où allons-nous? - Pour être plus défoncé!")
Naar de Klote nous ramène au mouvement Gabber de Hollande, un style de techno hardcore qui propose ses propres mouvements de danse, à savoir  le Hakken. Le film ouvre sur le couple Jaqueline (Fem van der Elzen) et Martijn (Tygo Gernandt) essayant des ectasy pour la première fois. Ils sont assis dans l'attente pour que ces derniers fassent finalement effet, mais deviennent impatient. Donc, ils prennent une autre "halfje" (la moitié) et encore une autre. Ils trainent ensuite au lit, leurs pupilles dilatées, les yeux dans l'espace, encore à essayer de se convaincre qu'ils ne peuvent pas réellement sentir quoi que ce soit. Autant dire, que les changements ont lieux en environ une nanoseconde et les prochaines scènes vous voyez Jaqueline et Martijn dansés autour de la maison comme des fous avant de sauter dans une voiture et de faire le chemin jusqu'à une rave en plein air. Jaqueline n'est vêtue de rien, une paire de culottes et une chemise surdimensionnée, mais ça ne fait rien. L'X l'a libéré de toutes les inhibitions.

Ils décident d'emménager de la petite ville de Tilburg à la ville cosmopolite d'Amsterdam où Jaqueline décroche un emploi dans un smart shop. À travers les gens qu'elle rencontre à la boutique, Jaqueline glisse plus profondément dans la gabber-sphère jusqu'à ce que finalement elle dérive de plus en plus loin de Martijn. Au delà du plaisir, Naar de Klote repose aussi largement sur l'obscurité qui peut jaillir du monde de la drogue.

VOSTFR disponible.





17. Ecstasy - 2011


"Le monde change, la musique est en train de changer, même les médicaments sont en train de changer."
Le protagoniste de Trainspotting Mark Renton (Ewan McGregor) était sur place avec ses observations en 1996. Lloyd (Adam Sinclair) et Heather (Kristin Kreuk) mettent à l'épreuve en 2011 . Si jamais il y avait un auteur capable d'examiner et, surtout, exprimer-les hauts et les bas de l'usage de drogues et de sa culture d'accompagnement, c'est Irvine Welsh. De son histoire de 1996 "The Undefeated" à son livre Ecstacy : Three Tales of Chemical Romance, Irvine joue avec des idées intéressantes sur les relations qui sont basées sur le fait d'être défoncé ensemble. Tout le monde sait ce dont est capable l'XTC. Vous pouvez détester le monde et tout le monde avec une passion têtue mais un cachet et tout à coup vous êtes une autre personne, amoureuse,sensuelle ... Vous êtes bon pour tomber amoureux au moins vingt fois, même des jolies lumières ou tout simplement des cheveux blonds mousseux d'une fille. Mais si vous tombez amoureux défoncé, vous aimerez-vous encore quand vous serez sobre?

Cette adaptation de film, réalisé par Rob Heydon, nous ramène à la période fast des boîtes de nuit écossaises où les booms de musique et des drogues sont en abondance. FYI, la voix traînante écossaise de Franco Begbie de Trainspotting a peut-être été incompréhensible pour certains, mais ce n'est rien comparé à ce que vous aurez de la voix de certains des personnages dans Ecstasy.

VF : http://www.zone-telechargement.com/2230 … vdrip.html





16. From Jack to Juice: 25 Years of Ghetto House - 2011



Après son documentaire en 2009 "Whatever Happened to Hip Hop", Sonali Aggarwal rassemble les origines de la Ghetto House. Alors que tout le monde semble s'accorder sur le fait que "It’s Time for the Percolator" de Cajmere était le modèle original de la Juke House, les origines et les échéanciers de la Ghetto House restent plus vague. Boolumaster dit que le up-tempo est venu du côté sud, tandis que les DJs de la West Side étaient encore tous sur la house ; DJ Spinn dit exactement le contraire. Mais ils partagent tous une opinion commune: les indicatifs régionaux ne comptent plus. Tout le monde rebondi sur les idées de l'autre; il n'est plus question de West Side - East Side, il est question de Chicago. Alors que d'autres grandes villes comme Atlanta et Detroit ont adopté le style Juke / Ghetto, Chicago reste la véritable Mecque de la Ghetto House.

Avec des interviews avec Tha pape, K Starke, DJ D-Man et DJ Skip, nous apprenons tout sur les 140/160 BPM de la "House Music" et c'est également l'occasion de voir des jeux de jambes impressionnant.




15. Jungle Fever - 1994 à 2014



Lorsque les hautes fréquences techno firent une place aux basses fréquences et à des lignes de basse exagérées dans la scène rave Londoniennes, le mouvement de la jungle est né. Dans le documentaire Jungle Fever, nous sommes ramenés à l'endroit où tout a commencé comme une «petite scène underground exclusive» et la regardons se transformer en "son principal des rues." Avec une augmentation croissante des "Junglists" qui inondent le scène rave, même la BBC a voulu savoir pourquoi tout le monde était attiré et a publié le documentaire en trois parties : Jungle Fever. La première partie du documentaire donne la parole à Peter Harris, fondateur du label indépendant Kickin Records, où sont parus des artistes tels que Blak Prophetz, DJ Hype et Grant Nelson. L'occasion également d'entendre LTJ Bukem et Fabio sur ce qui constitue la jungle: lignes de basse reggae, battements rapides, des break beats ragga et des samples reggae / soul. En fait, Peter Harris va aussi loin que de dire que la jungle est composé principalement de samples.

L'année dernière, le magazine Dazed a commandé à Ollie Evans la quatrième partie de Jungle Fever pour Channel 4. Il nous emmène à la source même de la scène jungle de Londres: Belgrade Road. break beat, hardcore, drum 'n' bass et jungle tout a commencé à Belgrade Road.





14. Groove - 2000



Ne vous êtes vous jamais demandé ce à quoi la scène rave underground à San Francisco pouvait ressembler ? Si vous n'avait pas les moyens pour vous y rendre pour le week-end, le film Groove 2000 est une bonne approche de ce que vous auriez pu vivre à SF. Groove commence avec l'excitation général derrière la planification d'une rave dans un entrepôt abandonné. Le quartier est étudié avec soin, en s'assurant que les ravers seront libres de danser en paix, sans interruptions indésirables de curieux, de résidents irrités ou pire encore, des flics. Mais comme Ernie (Steve van Wormer) le souligne à juste titre : "Il n'y a pas d'obstacles, seulement des défis." Avec un seul e-mail et un message vocal cryptique, la nouba est mise en mouvement, et l'entrepôt se transforme en une orgie de lumières laser et brillants, et de gens heureux.

Groove propose de réels DJs tel que Digweed, Polywog, DJ Forest Green et WishFM, alors soyez prêt à transformer votre salon en grosse soirée!

VF : http://www.t411.io/torrents/groove-2000 … vdrip-divx






13. Go - 1999


Nous devons admettre que nous étions un peu perplexe lorsque nous avons appris la sortie de Go, la comédie criminelle qui implique une rave, un ménage à trois chauffé à blanc et un strip-joint. Pas à cause de la diversité des lieux improbables que ce film propose, mais plutôt pour les mots "Katie Holmes" et "Rave" apparaissant dans la même phrase. Tous nos préjugés mis de côté, Go est une comédie noire, rapide, qui pourraient pas n'avoir été mieux faite. Oui, même Katie Holmes a assuré son rôle-surprise.Sinon pour l'histoire, suite à une échéance de 24 heures, nous suivons les aventures respectives de Ronna, Simon (Desmond Askew), Adam (Scott Wolf) et Zack (Jay Mohr) qui, avec le recul, commence une sorte de road trip assez fou.

Grâce à l'ordre aléatoire de la narration et des échéanciers, Go a souvent été comparé à Pulp Fiction de Quentin Tarantino. Roger Ebert appellera d'ailleur Go une «comédie noire intelligente qui se déroule entièrement à Tarantino-land."
VF : http://www.zone-telechargement.com/3517 … vdrip.html






12. Modulations – Cinema for the Ear - 1998


Nous avons déjà eu un aperçu détaillé de l'histoire des genres de la musique électronique tels que la Chicago House et la Jungle. . Modulations – Cinema for the Ear couvre toutes les bases de "l'organized noise".  Kraftwerk disait à une certaine époque : "Nous avons une âme, même si elle est électronique et mathématique." Ce documentaire perspicace, par le directeur de "Synthetic Pleasures " nous donne une meilleure compréhension de ce que la musique électronique constitue vraiment. "Dès que vous entrez dans votre voiture, vous êtes dans un instrument de musique." Affichage d'images de célèbres fêtes tels que la Rainbow Rave sur le mont Fuji (2000) et des performances de Squarepusher au Festival Essential à Brighton, ce documentaire vous garanti de vous aider à vous bougez.

Vous pouvez même obtenir une meilleure compréhension des outils de DJs de renom comme Photek, Ed Rush et Doc Scott avec lesquels ils aiment jouer pour créer leurs pistes.





11. Tomorrowland - 10 Years of Unity, Love and Magic - 2014



Lorsque l' entreprise néerlandaise de médias et de divertissement ID&T s'est mise à organiser le festival de musique électronique Tomorrowland en 2005, ils ne pensaient pas que cela irait plus loin que la Belgique ou peut-être les Pays-Bas. Dix ans plus tard, Tomorrowland est connu comme le plus grand festival de musique électronique dans le monde avec plus de 400.000 personnes ayant assisté à l'édition 2014! Avec les deux premières éditions en 2005/6, la troisième édition du festival a vu plus de 100 DJs prendre la scène et tourné le public dans une fureur massives. Comme l'a dit Steve Aoki: "Tomorrowland est basé, essentiellement, sur l'amour. L'amour de cette musique, cette culture et cette communauté ".

Ce documentaire va vous donner un avant-goût de la vie de cette communauté. Vous applaudirez les personnes qui prennent le temps de laissez tomber la dance pour une visite rapide à l'Église de l'amour et vous  sentirez le grand amour, quand, les larmes aux yeux Armin van Buuren annonce la naissance de son fils à une foule plus que disposés à célébrer cette (nouvelle) vie.






10. One Perfect Day - 2004



Ce film est d’avantage accès sur l'auto-découverte et sur l'exploration de nouvelles dimensions musicales. Tommy (Dan Spielman) est le parfait exemple de quelqu'un qui, comme Kraftwerk, trouve la musique en toute chose. Il ramasse des sons et des mélodies uniques d'une façon dont la plupart des gens ne peuvent que rêver. Ayant Étudier à la Royal Academy of Music de Londres, il est jeté dans un nouvel environnement tout en gardant un lien étroit avec sa petite amie Alysse et sa soeur Emma restées en Australie. La longue distance n’empêche pas Tommie et Alysse de travailler sur leur projet dont ils rêvent :  une  son d'inspiration classique intitulé "Une journée parfaite."

Pendant que Tommie explore son nouvel environnement, et la croissance continue de sa musique et de la scène danse , Alysse et Emma aigiusent leur curiosités à différents extrêmes à leur retour en Australie: Ils ont découvert leur penchant pour combiner leur amour pour la musique avec des drogues. Malheureusement, une de ces nuit se termine fatalement pour Emma, provoquant une grosse fracture entre Alysse et Tommie. Dans son chagrin et sa réflexion, Tommie dépasse les limites de sa formation musicale et fusionne deux éléments musicaux plutôt improbables pour créer une expérience entièrement nouvelle: Une fusion de musique classique avec de beats électroniques.
Non disponible en VOSTFR




9. Better Living Through Circuitry - 1999




Nous avons déjà évoqué dans cette liste des documentaires centrés sur des genre spécifiques (Jungle Fever) ou encore sur l'histoire réelle derrière la musique électronique et ces origines (Cinema for the Ear). Ce documentaire de 1999 réaliser  par Jon Reiss va un peu plus loin: Better Living Through Circuit se concentre sur la culture rave réelle et c'est  ce qui le rend si spécial. Il célèbre non seulement les DJs qui fournissent les balles déchaînant les dance floor, mais, plus encore, toutes les personnes qui travaillent ensemble pour une soirée participant à établir une ambiance difficile à imiter ailleurs. C'est la scène anti-Club, ce sont ces fêtes qui sont amoureusement mise sur pied par les fan du DIY qui se procurent des endroits, créent des flyers alléchants et des décors magnifiques, mettant leur imagination sauvage dans leurs tenues et costumes et qui ne veulent rien de plus que de partager leur amour.

Avec des interviews de DJ Keoki, Carl Cox, Moby, Skychurch Electric et Frankie Bones, c'est l'un des meilleurs documentaires que vous aurez la chance de voir sur la culture rave et ses candy kids. Suivant la philosophie DIY, ce film a été tourné par un Sony VX1000 et édité dans une chambre d'ami en utilisant Media 100 et Adobe After Effects.





8. Free Tekno - 2014



Les Pays-Bas sont peut être un petit pays, juste une toute petite tache sur la carte, mais sa scène rave est sacrément grande. Que vous soyez à la recherche d'un peu d'acid old school, de raw techno sans compromis, ou de Tekno tout court, les Néerlandais peuvent fournir. Le crew de techno industrielle acid Unite Moebius a donné le ton à Den Haag au début des années 90, quand ils ont commencé à organiser des squat-party, suivant les racines de la vraie philosophie punk DIY. Vers la même époque plusieurs sound system -Zodiak Commune, Desert Storm, Spiral Tribe - ont émergé de toute l'Europe, tout en suivant les mêmes principes ainsi que la mentalité  "Free Tekno for Free People". Au fil des années, la fusion du hardcore, de la techno de Detroit, de lahouse de Chicago, de l'acide et de la jungle a fait place à un genre entièrement nouveau: la Tekno. Beats tonitruants, visuels en spiral sombres et  pyrotechnie pour des représentations et spectacles de lumière que vous vous attendez plus à trouver dans une version plus sombre d'Alice in Wonderland de Tim Burton, cette contre-culture s'est mise en place de manière assez aventureuse en intégrant librement divers aspects des sons électroniques .

Le documentaire de Gunnar Hauth vous donne un vrai sens de ce qu'il faut attendre des rassemblements Tekno à travers l'Europe, et pas seulement le côté amusant: Vous aurez même un avant-goût de la police allemande!




7. Moog - 2004




Vu que nous parlons de documentaires et de films inspirés de la culture rave et ses musiciens, nous avons pensé qu'il était tout aussi important de mentionner l'un des pionniers des instruments électroniques: Dr Robert Moog, alias l'homme qui a inventé le synthétiseur Moog en 1966. Ses créations - le synthétiseur Moog, la pédale Moog Taurus, Little Phatty, SUB 36 et le Moogerfooger - étaient révolutionnaires dans le monde de la musique. Quand il a présenté son matériel pour "l'Acoustical Society" au Canada quelques années après avoir été introduit, ils avaient du mal à comprendre ces sons expérimentaux, les qualifiant de contre nature. Les médias ont rapidement trouvé une façon de coller au Moog une image négative, accusant l'équipement de rendre sourd  les musiciens de rock tournant avec. Mais comme de plus en plus de musiciens ont trouvé sa sympa de jouer en adaptant ces nouveaux sons électroniques, le monde a soudainement réalisé: Ce mec est un génie.

Ce documentaire ne suit pas d'ordre chronologique et il ne vous mettra pas nécessairement dans l'ambiance de la fête. Il vous donnera toutefois une meilleure compréhension de qui Robert Moog était et ce que ses inventions destinées au monde de la musique électronique signifie.





6. 23 Minute Warning – The Spiral Philosophy - 1994




Rencontrez le Sound System responsable de la plus longue poursuite et du procès le plus cher dans l'histoire juridique britannique: les Spiral Tribe. Ces 23 minutes warning, s'ouvre sur l'un des membres des Spiral Tribe partageant sa vision sur les origines des raves en Angleterre: "La scène rave était un produit des années Margaret Thatcher, toutes ces années de répression, d'oppression. Les années 80 en Angleterre était de la merde. Très capitaliste, en essayant que tout le monde achètent leurs maisons, en croulant sous le travail ... C'est pourquoi, lorsque la scène rave est arrivée en 89, c'était comme, oh ouais, méchants, allons-y! "

C'est arrivé aussi en même temps que le changement de la musique acid en boucle de lignes de basses et de nouvelles fréquences le bouclage des lignes de basse. Finie les "tube pop de trois minutes " le temps est venu pour le "voyage programmé de l'esprit." Ce documentaire présente le cirque itinérant derrière Spiral Tribe, leur philosophie et leurs idéaux qui vous donnerons envie d'avoir une chance, un jour, de vous retrouvez devant leur mur pour danser jusqu'au bout de la nuit.





5. Frankie Wilde - 2004



Ce qui était censé être basé sur une histoire vraie,a petit à petit tournée en une légende urbaine, mais nous avons aimé tout de même : It’s All Gone Pete Tong (dans sa version originale) raconte l'histoire de Frankie Wilde, DJ célèbre qui est en train de perdre son audition. Malgré les ordres de son médecin de rester à l'écart de la drogue et ne pas s'exposer à de fort volume, Frankie continue à faire exactement le contraire, jusqu'à ce qu'il perde son audition définitivement. S'en suit une chute dans une spirale de la drogue,puis la dépression et les blaireaux jaloux, les choses ne sont pas trop bonnes pour Frankie. À un moment crucial, ou il  semble qu'il n'y ait plus d'espoir pour lui, Frankie décide de faire quelques changements dans sa vie. Se relevant lentement sur ses pieds, il se rend compte qu'il ya d'autres façons de percevoir des sons et de faire de la musique. En posant ses pieds nus sur les haut-parleurs à pleins volume et en regardant l'évolution des courbes sur l'oscilloscope, il a été en mesure d'enregistrer un album entier qui rencontrera un franc succès!

Certains auront déjà compris ce à quoi le titre se réfère ici - non seulement il rend hommage à "l'ambassadrice mondiale pour la musique électronique", (radio) DJ Pete Tong, et il y a aussi l'argot plutôt digne de la situation, "Tout est allé un peu mal."
VF : http://libertyland.tv/films/2599-telech … wilde.html




4. Heretik - We had a dream



Heretik est plus qu'un sound system : c'est une déclaration politique. Ils sont devenus un symbole du mouvement free party et sont clairs dans leurs façons  de voir heretik: Nous ne nous conformons pas aux normes établies. Ils étaient les "newbies"  au Teknival de Tarnos en 1995, entre des systèm établis comme les Spiral Tribe ou Bedlam. Ce mode de vie a résonné en eux et en 96, ils organisèrent leur propre première fête.

"C'est une vie différente, vivre dans un camion,  l'extérieur de la société, loin du capitalisme. {...} Je veux suivre les gens qui sont ouverts d'esprit, qui ont un impact, qui connaissent les choses ".
Les policiers étaient toujours juste derrière eux; lorsque le systèm a été arrêté pour leurs possessions de drogues respectifs, un séjour de cinq mois en prison a abouti à l'interdiction d'assister à l'une de ces fêtes illégales. Evidamment, cela n'a pas suffit à les éloigner, au contraire, ils se considéraient désormais comme des "activistes terroristes sonores" diffusant des messages comme: les Free Party devraient être reconnus comme d'utilité publique. Le jeu du chat et de la souris a continué dans toute la France et un ex-officier du renseignement français, Jaques Prigent, est le premier à admettre que Heretik avait  de magnifiques compétences organisationnelles, ils qu'ils n'étaient pas toujours faciles à traquer.

C'est un intriguant et  intime voyage en compagnie de l'un des plus célèbre Sound System européen. Offrant des entrevues en profondeur avec des membres des heretik ainsi que leur ennemi juré, l'officier Jaques Prigent.





3. 24 Hour Party People - 2002



Bon, ce film ne se concentre pas seulement sur les rave, mais sur toutes les scènes musicales ayant jailli de Manchester entre 1976-1992. Que vous soyez un punk jusqu'au-boutiste attendant de voir venir des pistes oubliées de la fin des années 70, un Madchester fanatique cherchant à revivre une partie des années 80 ou qui aimerait en savoir plus sur la naissance de la scène rave et ce moment ou " même l'homme blanc a commencé à danser", "24 Hour Party People" présente un drôle et étonnant mélange de tout cela. Steve Coogan a fait un travail fantastique à dépeindre le seul et unique, le légendaire Tony Wilson, directeur de l'infâme discothèque Hacienda, co-fondateur de Factory Records et journaliste pour Granada Television.

Le film suit Tony pour son premier concert des Sex Pistols en 1976. Il est tellement pris par la musique et la performance, qu=' il décide d'organiser une série de spectacles hebdomadaires de punk rock dans un club de Manchester. C'est là où il est présenté à Joy Division, le premier groupe qu'il signera sur son label, Factory Records. En 1982, Wilson a ouvert la Hacienda, qui a été considéré comme le plus célèbre club dans le monde au cours des années 90. c'est à cette époque que Wilson a signé des groupes comme Happy Mondays, mais qui ont vite fait place à un changement dans la scène de la musique locale: la montée de l'acid house et des rave party style Madchester.
VOSTFR : http://www.zone-telechargement.com/film … vdrip.html




2. Party Monster: The Shockumentary - 1998




Lorsque Andy Warhol est mort en 1987? la scène du centre-ville de New York est morte avec lui. Qui aurait pensé qu'un jeune garçon de l'Indiana serait celui capable de faire revivre tout cela? Michael Alig arrivé à New York avec de grands rêves et une attitude odieusement ambitieuses. Ayant appris une chose ou deux au sujet de la promotion de groupe à la Danceteria, il a rapidement pris la scène club de New York alors en pleine tempête. Suivant les traces de son «mentor» James St. James, il a commencé à organiser des fêtes incroyablement créatives et scandaleuses, proposant généralement un thème particulier. Cela a commencé avec les hebdomadaires Disco 2000, au Limelight. Remplis de Clubbers venus vêtus de costumes colorés, fantastiques, de maquillage et certains accessoires impressionnante. Les idées de Michael ont repoussées les frontières, metamorphosant finalement un comte cauchemardesque en le rêve le plus doux pour tous les clubbers. Vous auriez vu tous les types de choses lors des Disco 2000: les gens nu sur scène pour le concours Hot Body, une danse Go-Go Chick (fr), et le célèbre drug child qui été maintenu dans une cage toute la nuit, avec des sons indiquant, AVERTISSEMENT : Ne pas nourrir le Drug Child avec des drogues - ce qui pouvait vous arriver. La célèbre Drug Childs était bien sûr une salope, gothique regardant James St. James, plaidant à plusieurs reprises pour obtenir sa drogue.

Les fête de Michael étant devenu trop grande pour les clubs, elles se tenaient ensuite souvent à des endroits aléatoires comme le Dunkin 'Donuts, à Burger King et dans le métro. Michael était le chef des «Kids Club», "la mère poule a créer tous ces personnages de contes de fées", comme le chroniqueur Michael Musto dira plus tard. Mais pendant que les soirées devenait de plus en plus grotesque, Michael, James St. James et divers autres membres de la famille du Club Kid se perdaient dans leurs K-hole et les rêves d'héroïne, transformant petit à petit l'ensemble en quelque chose de chose de laid. Si laid, que cela tourna au bain de sang entre Michael et un trafiquant de drogue Robert «Freeze» Riggs, quand ils ont assassiné plusieurs membres du Club Kid. Michael a purgé une peine de dix-sept ans et a été libéré l'année dernière. Depuis, il a commencé son spectacle "Pee-Yu"en ligne.

C'est donc une pièce exigeante sur l'ascension et la chute de Michael Alig qui devrait certainement être suivi par le film Party Monster, avec Macaulay Culkin et Seth Green.
VOSTFR non disponible :  http://www.t411.io/torrents/Party-Monst … VO-By-Issa





1. Human Traffic (1999)



Quiconque a déjà passé sur une nuit sous drogue, au plus prêt des beats et des gens dans le même état va comprendre qu'il ya une monté spécifique et une descente particulière à chaque fête. Aucun autre film ne met en lumière ces hauts et ces bas, ces sentiments intenses fous et paranoïaque comme le fait Human Traffic. Ce film est devenu un véritable classique culte pour toute une variété de clubbers et ravers. Justin Kerrigan explore divers détails de trentenaire déçus qui ont trouvé leur bien être dans la musique qu'ils aiment. Jip (John Simm), Koop (Shaun Parkes), Nina (Nicola Reynolds) et Lulu (Lorraine Pilkington) on tous un emploi merdiques, passant par de ridicules drames relationnels, dans la désapprobation de leur familles respectifves . Le seul qui n'a pas encore engagé de neuf à cinq et qui gagne grâce à son trafic est Moff (Danny Dyer). Il résume parfaitement le sentiment: "Je ne ai pas un seul ami qui apprécie effectivement leur travail. Chacun compte les jours jusqu'au vendredi soir. Je ne suis pas prêt à devenir ce misérable! "

La seule chose qui les pousse à continuer est leur compte à rebours d'ici au week-end quand ils peuvent souffler, la vapeur s’échappant de leurs têtes comme une bouilloire. Quand ils peuvent crier et  célébrer le "deuxième été de l'amour" au milieu d'autres clubbers et de la production chimique d'XTC. Explorer tous les thèmes qui occupent l'esprit des gens dans la trentaine, de façon honnête, sarcastique, intelligemment drôle et imaginatif.

Vous n'êtes pas juste là après leurs pics et creux comme un observateur silencieux mais d'avantage comme un participant silencieux à tout cela. Ce film communique vraiment et se connecte avec son public. Il dépeint la production chimique, la prise de produit et tous ses rituels non écrits ainsi que les expériences d'une manière tellement magnifiquement bien équilibré, en vous faisant rire de se sentir si spécial.

Avec des apparitions de Howard Marks, Carl Cox et Pete Tong, dans une bande son d'anthologie, des dialogues pleins d'esprit et un excellent casting, ce film est le film de tous les raveurs. Plongez dans le monde de la scène rave de Cardiff, discuter de politique, de spliff et contempler le sens de tout cela à la fin de la nuit.
VF : http://www.zone-telechargement.com/2450 … vdrip.html






Source : Traduction, adaptation, enrichissement de PasteMagazine

   0 


Module de réponse Facebook Yahoo Hotmail ...
Nous vous conseillons vivement d'utiliser un compte au contenu non sensible. Le forum ne saurait être tenu responsable de la sécurité de vos données lors de l'utilisation de ce module.

Pour rejoindre la communauté dans un environnement sécurisé et profiter des nombreux autres avantages, Inscrivez vous et participer via le forum.

#2 09-06-15 16:20:00

IVO
Sound System
Lieu : |¤o°|OO||OO|°o¤|
Inscription : 05-11-14
Messages : 1 778
Implication :   15 
Site Web

Re : 20 Films inspirés par la culture Rave

il arrete jamais.

5f57465b3ee0.jpg

   0 

.^o GRAVOS
"Le fascisme n’est jamais accidentel ou spontané : il est la réponse du capitalisme à la crise."
- Larry Portis - Qu'est-ce que le fascisme ? -
!!!! AUX GUILLOTINES CITOYENS !!!!

#3 09-06-15 16:49:00

lapin
Administrateur
Inscription : 11-07-11
Messages : 12 090
Implication :   75 

Re : 20 Films inspirés par la culture Rave

lol

et je fait des économies car je paye pas les piles ^^

   0 

#4 09-06-15 19:59:00

pom
Bass Traveller
Inscription : 02-07-13
Messages : 168
Implication :   
Site Web

Re : 20 Films inspirés par la culture Rave

Merci lapin cool

   0 

#5 09-06-15 22:09:24

fanch sinatra
Membre +
Inscription : 20-08-12
Messages : 667
Implication :   10 
Site Web

Re : 20 Films inspirés par la culture Rave

Et human traffic alors ? smile

   0 

Mieux vaut mourir que de ne plus vivre

#6 10-06-15 09:20:35

Nevrakse
Moderateur
Lieu : Basse normandie
Inscription : 16-10-11
Messages : 3 852
Implication :   28 
Site Web

Re : 20 Films inspirés par la culture Rave

attends il en manque 10 ^^

   0 

#7 10-06-15 12:17:59

lapin
Administrateur
Inscription : 11-07-11
Messages : 12 090
Implication :   75 

Re : 20 Films inspirés par la culture Rave

Voilà le sujet a été update avec 10 nouveaux titres smile

En tout cas cool de voir que ce sujet a déjà eu son petit succès et qu'il vous a plut.

fanch sinatra a écrit :
Et human traffic alors ? smile



Patiente patiente jeune homme smile De toute façon c'est difficile de parler de tout les films aussi...

   0 

#8 10-06-15 12:26:38

IVO
Sound System
Lieu : |¤o°|OO||OO|°o¤|
Inscription : 05-11-14
Messages : 1 778
Implication :   15 
Site Web

Re : 20 Films inspirés par la culture Rave

heretik a écrit :
loin du capitalisme


.... ^^


Frankie Wilde
excellent, je recommande.

sinon, hors milieu rave mais tres representatif aussi ^^ , spun
http://fr.wikipedia.org/wiki/Spun
19036868.jpg

Dernière modification par IVO (10-06-15 12:35:20)

   0 

.^o GRAVOS
"Le fascisme n’est jamais accidentel ou spontané : il est la réponse du capitalisme à la crise."
- Larry Portis - Qu'est-ce que le fascisme ? -
!!!! AUX GUILLOTINES CITOYENS !!!!

#9 10-06-15 13:20:15

voracious
Bass Expression TV
Inscription : 17-06-13
Messages : 828
Implication :   21 

Re : 20 Films inspirés par la culture Rave

IVO a écrit :
heretik a écrit :
loin du capitalisme


.... ^^



J'ai eu la même réaction roll

   0 

"L’homme dépend très étroitement de son reflet dans l’âme d’autrui, fût-elle celle d’un crétin."  Gombrowicz
https://www.youtube.com/watch?v=HwOovtd … Upcqmc_BZg

#10 10-06-15 15:25:45

fanch sinatra
Membre +
Inscription : 20-08-12
Messages : 667
Implication :   10 
Site Web

Re : 20 Films inspirés par la culture Rave

lapin a écrit :
Voilà le sujet a été update avec 10 nouveaux titres smile

En tout cas cool de voir que ce sujet a déjà eu son petit succès et qu'il vous a plut.

fanch sinatra a écrit :
Et human traffic alors ? smile



Patiente patiente jeune homme smile De toute façon c'est difficile de parler de tout les films aussi...



Putain Lapin comment j'adore quand tu m'appelles jeune homme ! (marre des "monsieur", ou des "à ton âge j'espere que je m'amuserai toujours autant" entendu en soirée.
Hein gamin ?

   0 

Mieux vaut mourir que de ne plus vivre

#11 10-06-15 18:29:40

lapin
Administrateur
Inscription : 11-07-11
Messages : 12 090
Implication :   75 

Re : 20 Films inspirés par la culture Rave

C'est déja sa de pris smile

   0 

#12 10-06-15 21:52:57

toff karamail
Bass Explorer
Inscription : 13-03-15
Messages : 52
Implication :   

Re : 20 Films inspirés par la culture Rave

"jeune homme" ça fait toujours plaisir
y a que mon corps qui me rappelle que je vieilli wink

merci lapin pour ces découvertes encore une fois, encore heureux que tu n'as pas de piles

j'en rajoute un autre

   0 

Vive le son, vive les gens

#13 11-06-15 07:57:19

vdbdd
Membre +
Inscription : 24-07-12
Messages : 768
Implication :   12 

Re : 20 Films inspirés par la culture Rave


   0 

#14 11-06-15 08:23:32

voracious
Bass Expression TV
Inscription : 17-06-13
Messages : 828
Implication :   21 

Re : 20 Films inspirés par la culture Rave

Hey Happy !



Bien barré.

   0 

"L’homme dépend très étroitement de son reflet dans l’âme d’autrui, fût-elle celle d’un crétin."  Gombrowicz
https://www.youtube.com/watch?v=HwOovtd … Upcqmc_BZg

#15 21-10-15 11:59:25

Fred Crystal
Bass Explorer
Inscription : 20-10-15
Messages : 32
Implication :   
Site Web

Re : 20 Films inspirés par la culture Rave

Merci !

   0 

Pied de page des forums

BE 3.0 brought to you by : FluxBB

Legal & DMCA