Ou s'inscrire grâce à votre compte. Se connecter avec Loginza

#1 10-08-16 12:06:40

lapin
Administrateur
Inscription : 11-07-11
Messages : 12 638
Implication :   76 

Teknival Wav - la parole aux organisateurs et aux sound system

Teknival Wav - la parole aux organisateurs et aux sound system
13e9a1a84667.jpg



1996-2016 : 20 ans de TekSud, 20 ans de Teknival du 15 août, et pourtant cette année encore, la Freetekno prend le maquis, pour résister une fois de plus contre l’impétueux fossoyeur des libertés. Dans son combat contre Goliath, le mouvement Free peut compter sur son arme fatale connue depuis toujours : la mobilisation générale. Et avec 64 sound system répondant à l'appel aux sons lancé pour ce week-end, cette mobilisation s'annonce massive et suivie. Il ne reste plus qu'à savoir si le son de la résistance saura se faire entendre jusqu'aux portes du somptueux palais de l’Élysée...


Contexte et historique



Depuis 2014 les actions festives se multiplient partout en France pour tenter de porter au mieux les revendications des sound system. Ainsi le Teksud 2014 organisé à la mi-août de la même année avait pour but de relancer le traditionnel Teknival du Sud après quelques années de silence. Cette mobilisation s’accompagnait d'une opération escargot sur l'A9 dans l'Aude qui avait occasionné près de 15 kilomètres de bouchons et l'incompréhension des automobilistes pris au piège. Le soir c'était alors plus de 8000 personnes qui s'étaient donné rendez-vous sur l'ancien aérodrome de Moussolens autour de quelque sound system seulement, beaucoup n'ayant pas suivi la mobilisation ou n'ayant pu rejoindre le site. Néanmoins ce rassemblement posa le premier jalon d'un retour en force du Teknival du 15 août existant depuis des années déjà. Un an plus tard le Ravoltek - Manifestival etait lancé avec l'unification de deux gros organisateurs donnant naissance à un Teknival illégal vers Laurens. Dans le même temps, le Tekniv'alpes organisé illégalement sur le plateau du Semnoz porta lui aussi les revendications des sound system. Un an après le semi-échec du Teksud, le 15 août voit donc deux Teknival prendre place simultanément sur le territoire national et plus de 15.000 raveurs revendiqués leur droit à la fête libre.

L'année 2015 se finit tout juste qu'un Ravoltek 2, lui aussi illégal, est organisé pour le passage à la nouvelle année. C'est alors près de 10.000 raveurs qui rejoignent Garchy pour un nouvel an au rythme des basses et au son des revendications. L'évènement est une fois de plus un succès et ouvre alors la voie à l'organisation du Teknival du 1er mai 2016. Celui-ci, qui a pour habitude d'être légal, trouva cette année un écho contestataire drainant dans son sillage de très nombreux sound system et teufeurs pour une réussite globale majeure. En plus de l'ensemble de ces mobilisations, nous pouvons aussi relever l'annulation de la multison Sud Konexion ayant accouché d'un multison illégal à Nizas en mai 2015, ou encore les rassemblements dans toutes les villes de France en janvier de la même année.

Après une première édition en 1996 à Millau, soit il y a 20 ans tout juste, le Teknival du 15 août s’apprête donc une nouvelle fois à porter haut et fort l'ensemble des griefs accumulés depuis des années par les sound system. Et au vu des derniers évènements et rebondissements, nul doute que celui-ci mobilisera de nombreux Teknivalliers de toute l’Europe autour des mêmes messages.




Le Teknival et ses revendications.



Alors que 2016 est une fois de plus placée sous le signe de la répression avec des saisies, notamment celle des Epsylonn, de l'Insouzik, des Strakellik, des Electrocution ou encore des Imprévus ainsi que bien d'autres...

Que certaines de ces saisies interviennent au mépris même de la loi encadrant les rassemblements festifs, notamment sur des terrains avec autorisation des propriétaires, ou lorsque moins de 500 personnes sont sur place. Et que lorsqu'il n'y a pas de saisie, les sound system restent exposés aux amendes et poursuites démesurées, en témoignent les 9000€ d'amendes infligées aux Synopthik, ou aux 6800€ d'amendes infligées aux Psykotik-BZH ou encore aux 3513 € d'amendes et six mois de prison avec sursis prononcé contre les K'valkade.

Que les négociations entre l’État et les collectifs restent au point mort. Car malgré la mise à disposition d'une liste plus que légère et discutable de 53 médiateurs pour 100 départements, lorsque l’état, par le biais de ces représentants, tente le dialogue, cela se termine en insulte : les organisateurs et participants étant qualifiés de "Cons irresponsables" d'après Mr Jean-Mard Sabathé, préfet de l'Aude.

De ce fait et constatant une nouvelle fois l'échec des précédentes mobilisations et d'avancées notables sur le dossier des Free-Party, les sound system de France (64 collectifs représentés) prennent à nouveau le partit d'organiser un Teknival illégal, le second cette année, du 12 au 16 août voir plus si affinités. Et défendent à cette occasion les revendications portées depuis un moment maintenant : Arrêt immédiat et définitif des saisies de matériel et abrogation de la loi Mariani, arrêt immédiat des procédures abusives contre les sons et les participants. Et au-delà de l'aspect purement répressif, les sound system demandent également une voie légale pour organiser leurs soirées notamment via la possibilité d'avoir accès aux terrains publics inutilisés et exploitables pour y installer des fêtes ainsi qu'un vrai changement dans la façon dont les mairies accueillent les collectifs quand ils sont contactés pour organiser une soirée, afin d'éviter les près de 80% de refus essuyés lors d'une enquête de testing en 2014. Pour finir et afin de pouvoir faire preuve de responsabilité auprès de tous, un vrai soutien pour les actions de réduction des risques est demandé, car le mouvement est responsable. Il faut soutenir et aider et non punir les usagers de drogues qui pourraient fréquenter ces lieux de fêtes, dans la même idéologie qui a accompagné l'arrivée des salles de consommation à moindre risque en France.

Enfin certaines revendications portent, elles, sur l'esprit du Teknival, qui se veut propre avec un impact écologique mineur, comme lors du Teknival du 1er mai à Salbris. Mais le Teknival se veut aussi un espace d'autogestion où chacun est invité à participer au bon déroulement de la fête, en ramenant sac poubelles, eau et nourritures et en se montrant respectueux au maximum du spot qui accueillera la manifestation. De plus le Teknival n’acceptera aucun stand commercial, en dehors de ceux des sound system, et ce afin de préserver le côté non marchand et autonome du rassemblement. Il est donc important que chacun prévoit au mieux son voyage afin de ne pas dépendre de l'autre, d'autant plus que les organisateurs et collectifs entendent rester sur place jusqu'à ce que leurs revendications soient écoutées, ce qui pourrait les amener alors bien au-delà du 16 août...




Interview avec l'un des organisateurs du Teknival.



Pour des raisons évidentes de discrétion, nous ne révèlerons pas l'identité de notre interlocuteur, néanmoins nous avons eu la chance de pouvoir nous entretenir avec l'un des organisateurs du Teknival Wav. A cette occasion nous lui avons posé quelques questions sur le déroulement de l'évènement, le nombre de participants attendus et bien sûr sur le lieu du Teknival :

Vous portez les mêmes revendications depuis des mois maintenant sans réponse satisfaisante des pouvoirs publics, à l'approche du Teknival qu'attendez-vous de la part de l’État ?

Nous souhaitons juste que l’État prenne enfin conscience que nous sommes un mouvement culturel, implanté en France depuis un moment, et pour encore très longtemps. Il y a des prémices de changement, mais c'est tellement long que nous sommes obligés d'avoir une démarche revendicative pour nous faire entendre.

Nos demandes sont simples:

• Arrêt immédiat et définitif des saisies de matériel sono.
• Arrêt immédiat des procédures abusives contre les organisateurs et les participants
• Possibilité d’avoir accès aux terrains publics inutilisés et exploitables pour nos fêtes
• Un vrai changement dans la façon dont les mairies nous répondent quand nous les contactons.
• Un vrai soutien pour les actions de Réduction Des Risques, car NOUS sommes responsables !


De nombreux collectifs de France mais aussi d’Europe s'investissent dans l'évènement bien que d'autres aient choisi d'autres lieux pour ce 15 août. Quant aux raveurs un choix difficile s'offre à eux à cette même date. Pensez-vous que les teufeurs de France doivent privilégier un évènement revendicatif ?

Il n'y a pas de concurrence entre les évènements de la scène free party. Poser une teuf est un acte de résistance quoi qu'il en soit.
Si nous avons amené une dimension revendicative à ce Teknival c'est que nous estimons qu'il est intéressant d'instaurer un dialogue avec l'état pour faire évoluer les choses. Nous sommes de ceux qui pensons qu'il faut faire évoluer les lois. Les raveurs sont libres d'aller où ils veulent, être libre c'est une des valeurs que nous défendons!

Le nombre de participants aura-t-il selon vous un impact important dans la couverture de l'évènement ? Et combien espérez-vous de participants ?

Ce qui compte c'est que le Teknival se passe bien. Que l'on prouve à tous que nous sommes responsable et autonome. Ça fait 25 ans que nous le sommes, mais puisque l'état ne le comprend pas alors nous allons le lui prouver encore une fois. Nous ne sommes pas à la recherche de la quantité, nous ne voulons pas battre des records, nous voulons juste être considérés, ne plus être insulté publiquement, juste faire la fête, librement.

Dans le contexte sécuritaire actuel (état d'urgence, propos stigmatisant et autoritaire du préfet de l'Aude etc) ne craignez-vous pas une réponse sécuritaire renforcée de l’État ?

La réponse sécuritaire de l'état c'est ce que nous avons déjà. C'est justement quand on se fait traiter de con qu'il faut savoir répondre. Nos responsabilités nous les prenons depuis plus de 20 ans, en retour de quoi nous n'avons que répression. Ça peut difficilement être pire.

Les valeurs que nous défendons: liberté, autogestion, entre-aide, respect, écologie, sont des valeurs nobles, nous sommes dans notre bon droit. Doit-on rappeler que nous ne souhaitons après tout que faire la fête! Leur vision de la sécurité et la répression ne fonctionne pas, il n'y a d'autres choix que le dialogue.

Pour une bonne réussite de l'évènement ya t'il des messages que vous souhaitez rappeler ?

Toujours les mêmes oui: respect de soi et des autres, responsabilité, autogestion, entraide. Nous posons des FREE PARTY, des fêtes LIBRES. Être libre ce n'est pas être irresponsable comme le prétend le préfet de l'Aude, c'est même exactement tout le contraire. Mais tout ça les plus anciens l'enseignent aux nouveaux, ça a toujours été le cas. La transmission de belles valeurs fait aussi partie de le Free-Party.


Bon et alors il est où ce putain de tekos ?

Promis ça ne sera pas à Salbris !


dc908dece0b4.jpg



Interview avec des sound system participants :



Cet article n'aurait pas pu être complet sans la participation de collectifs se joignant au Teknival. Pour l'occasion nous avons pu compter sur deux tribes du sud avec le Monolith crew et le Farfa-D sound system qui ont gracieusement accepté de répondre à nos questions. Interview croisé donc, avec ces activistes sonores qui ont décidé de tenter l'aventure du Teknival Wav.


Vous participez au Teknival Wav cette année, pouvez nous en dire plus sur vos motivations à prendre part à cet évènement ?

Monolith Crew : La motivation de notre participation ? Déjà nous n'avions pas encore eu l'occasion de participer à un Teknival en France, nous attendions avec intérêt celui de cet été, le fait qu'il se veuille revendicatif nous a poussés à y participer.  Nous sommes encore un peu raveurs dans le fond et espérons encore qu'il y ait du changement au niveau des lois.

Farfa-D Sound System : La motivation est arrivée dès qu'on a appris la nouvelle avec plusieurs crews de notre petit coin de Provence Monolith Ktaklizme et SKF afin de faire une belle connexion et se faire entendre pour que ça change et défendre le milieu underground.

Devant la multitude de possibilité pour les sound et fêtards du sud aux mêmes dates, pensez-vous qu'il soit important que le choix des participants se porte sur un évènement revendicatif ?

Monolith Crew : C'est vrai qu'il y a beaucoup de fêtes pour cette période, chacune sera sans doute mémorable il y a des affiches plus qu'alléchantes, malgré ça, le côté revendicatif du WAV devrait attirer les plus impliqués, quoique depuis toutes ces années, revendications après revendications, pas grand chose n'avance et que beaucoup se découragent. Pour nous ( les sounds system émergeant) nous sommes encore armés de détermination et de courage, il est important d'être présent pour ceux qui le peuvent et de lutter avec force et honneur.

Farfa-D Sound System : Bien sûr que oui, il faut que tout le monde aille à ce tekos, il faut qu'on soit tous soudés et qu'il y ait le plus grand nombre de participants possible pour faire entendre notre peuple, on arrête pas un peuple qui danse.

Craignez-vous une réponse forte de l'état ? (saisies, amendes etc...)

Monolith Crew : C'est quitte ou double, comme toujours, cela dépendra je pense : du lieu choisi, du médiateur de chaque parti, du respect du public et des organisateurs envers le lieu et les autorités, entre autres. On ne peut pas prédire si les personnes seront réceptives ou sur la défensive, il y a des administrations régionales plus ouvertes que d'autres, nous avons tous vu l'ouverture d'esprit de celui de l'Aude par exemple. Il faudra jongler entre rapports de forces et médiations. Du coup, oui, nous espérons une réponse forte de l'état c'est sûr mais si elle pouvait être législative plutôt que répressive cela nous arrangerait pas mal.

Farfa-D Sound System : C'est malheureux mais oui, on craint une riposte des forces de l'ordre mais ça ne nous arrêtera pas pour autant.

Qu'est-ce qui fera pour vous de cet évènement, un bon Teknival ?

Monolith Crew : Pour nous ce sera un Teknival réussi si on réussissait à avoir zéro impact environnemental et que nos revendications soient acceptées.

Farfa-D Sound System : On attend une autogestion parfaite de tout le monde, sound system et fêtards, et que chacun prenne soin les uns des autres et prouver une fois de plus qu'on a notre place dans la culture.

Bon et alors où il est ce putain de tekos ?

Farfa-D Sound System : smile Tendez l'oreille.

Monolith Crew : J'ai cru comprendre que monsieur le préfet de l'Aude nous laisse sa bâtisse de campagne plus le terrain, pour se faire pardonner des insultes, je crois même qu'il y a une piscine. Pensez à vos maillots.





Conclusion



S'il faudra attendre le 16, le 17 voir le 18 pour tirer de réelles conclusions sur la réussite ou non de ce Teknival, nul doute que l'équipe en charge de son organisation saura insufler la même dynamique que celle ayant permis la grosse réussite du Teknival du 1er mai 2016. Il ne reste alors plus qu'aux participants à se montrer responsables, car c'est aussi et en grande partie sur leurs épaules que repose le succès de ce Teknival. Et après les propos incendiaires du préfet de l'Aude, nul doute que beaucoup auront à cœur de prouver que les cases dans lesquels ils sont enfermés n’appartiennent qu'à ceux qui voudraient les voir s'y conformer. Alors rendez-vous en Occitanie pour un week-end dantesque, ouvert à tous, gratuit et revendicatif en compagnie des sound system de France, d'Espagne et d'Italie.

Rave on



Merci aux organisateurs du Teknival pour avoir jouer le jeux. Merci également au Monolith Crew et au Farfa-D Sound System d'avoir accepter de répondre à nos questions.



Liste des Sound System participants : http://www.bassexpression.com/viewtopic.php?id=8722

Communiqué de presse des organisateurs : http://www.bassexpression.com/viewtopic … 847#p76847

   0 


Module de réponse Facebook
Nous vous conseillons vivement d'utiliser un compte au contenu non sensible. Le forum ne saurait être tenu responsable de la sécurité de vos données lors de l'utilisation de ce module.

Pour rejoindre la communauté dans un environnement sécurisé et profiter des nombreux autres avantages, Inscrivez vous et participer via le forum.

#2 10-08-16 14:41:45

Manza
Archiviste
Lieu : Orléans
Inscription : 19-07-16
Messages : 53
Implication :   

Re : Teknival Wav - la parole aux organisateurs et aux sound system

Très bel article bien écrit !! Tout est dit !
Ayant fait Salbris, je croise les doigts pour que ça se passe aussi bien ... Vivement ce weekend ;-)

   0 

#3 10-08-16 19:20:36

Panoramix Ledruide
Bass skwatteur
Lieu : ALBI
Inscription : 03-08-16
Messages : 254
Implication :   
Site Web

Re : Teknival Wav - la parole aux organisateurs et aux sound system

ouep, très sympa cet article...... wink sinon, à moins que ce soit à 500 km de chez moi, on y sera aussi.......... big_smile

   0 

Prototype personnel de Dieu, mutant à l'énergie dense jamais conçu pour la production en série. Il était le dernier d'une espèce : trop bizarre pour vivre mais trop rare pour mourir.......

#4 11-08-16 00:05:40

Alexandre Anso
Je viens d'arriver, je paye ma tournée !!
Inscription : 10-08-16
Messages : 8
Implication :   
Site Web

Re : Teknival Wav - la parole aux organisateurs et aux sound system

Tout est dit ! Yen a marre de se faire marcher dessus ! Vivement le tekos !!!!

   0 

#5 12-08-16 11:58:39

lapin
Administrateur
Inscription : 11-07-11
Messages : 12 638
Implication :   76 

Re : Teknival Wav - la parole aux organisateurs et aux sound system

Merci à vous, et cool si cet article vous a plu.

   0 

#6 12-08-16 17:25:12

Jean.G
Bass Explorer
Lieu : Bédoin
Inscription : 05-08-16
Messages : 31
Implication :   

Re : Teknival Wav - la parole aux organisateurs et aux sound system

Bonsoir ,

Jolie article cool wink

   0 

#7 14-08-16 00:20:59

lapin
Administrateur
Inscription : 11-07-11
Messages : 12 638
Implication :   76 

Re : Teknival Wav - la parole aux organisateurs et aux sound system

Merci à toi.

   0 

Pied de page des forums

BE 3.0 brought to you by : FluxBB

Legal & DMCA