Ou s'inscrire grâce à votre compte. Se connecter avec Loginza

#1 09-10-12 14:55:36

Nass
Discovore
Lieu : 44
Inscription : 11-11-11
Messages : 735
Implication :   12 

[DOSSIER] Boom-Bap , L'age d'or du Hiphop

the-boom-bap-bpm-the-street.jpg



Comment expliquer ce hochement de tête incontrolable sur un instrumental hip-hop où un sample s’anime d’une lourde basse? Comment expliquer ce curieux ressenti en demi-teinte que procure une boucle groovy dans laquelle se noient les rimes acides de MCs ? C’est cet oxymore esthétique qui justifie à lui seul le succès de ce mouvement musical. Il s’agit bien là des racines du Hip Hop, le mouvement des origines, aujourd’hui souvent associé à ces images vintage et ces couleurs délavées d’attroupement encagoulé sur fond de murs graphés des clips de la naissance d’MTV. Ce son, cet état d’esprit, a un nom, trop souvent méconnu, il s’agit du Boom Bap.


Le Boom Bap pourrait par un raccourci facile être tout simplement associé aux origines du Hip Hop, où il était omniprésent mais il s’agit d’une véritable identité au sein d’un mouvement polymorphe (danse, graf’, Mcing) qu’une oreille instruite sait reconnaitre.


Le Boom Bap c’est l’association d’une basse, bien sûr, mais surtout d’un kick de grosse caisse, et d’un snare ainsi que d’un Hi-Hat, trois éléments de la batterie  généralement mis en avant lors de l’enregistrement pour qu’ils répondent fortement à la basse. Le terme Boom Bap, dérive alors de l’onomatopée assez facilement compréhensible du « Boom » de la grosse caisse auquel répond le « Bap » du snare. 




C’est du moins ainsi qu'un des groupes les plus mythique du Hip Hop, j’ai nommé A Tribe Called Quest, qualifient ce genre dans leur track We Can Get Down issu de leur album Midnight Marauders, paru en 1993 où l’on retrouve ces lignes :     

"With a kick, snare, kicks and high hat/
Skilled in the trade of that old boom bap/"





Le Boom Bap caractérise donc les sonorités du Roots Hip Hop, dérivé du freestyle, aux longues plages instrumentales, où la batterie officiait comme un métronome permettant aux MC’s de rivaliser par 16 bars interposés. Le son Boom Bap est souvent associé à une certaine nostalgie de cette période. Si l’on peut retrouver des instrumentaux boom bap dans l’ensemble de la production Hip Hop aux Etats Unis, ses racines et ses plus grands représentants gravitent autour de New York City, et notamment sa figure de parrain, avec KRS-ONE.

KRS-ONE est considéré comme l’un des véritables pionniers du Hip Hop. Son premier album,  Criminal Minded, paraît en 1987, issu des réflexions politiques de son adolescence de sans domicile fixe, il fait de ses rimes des couteaux tranchants, décrivant le quotidien dans lequel il est immergé. C’est cette passion irrépressible qui le pousse à gratter puis poser des couplets pour soulager le poids des mots qui pèsent sur son coeur. Véritable référence pour toute une génération de MC’s, en 1993, qui pour beaucoup marque encore les prémices du Hip Hop, Krs One est déjà un vétéran et se permet une certaine nostalgie, en sortant un album The return of the Boom Bap, arguant d’un premier revival bien plus avant-gardiste que les tee shirts « le rap c’était mieux avant » des années 2000. Morceau éponyme, Return Of The Boom Bap est on ne peut plus explicite en matière d’instrumental. Minimaliste elle laisse le champs libre au flow imparable de celui qu’on apelle le « T’cha ».


image2-story-51151.jpg?1325587231





Le Boom Bap c’est donc une affaire de DJs, qui commencent à adopter ce rythme de batterie qui donne la mesure et à le travailler pour en faire une production originale, identifiable comme un track sur lequel Un Mc pourra poser ses textes afin de devenir un morceau à part entière.  Le messie dans ce domaine s’appelle DJ Premier, le vrai représentant du son East Coast par opposition aux Low riders de la West Coast et leurs lignes de synthés. Tous les plus grands MC’s de New York ont travaillé avec Premier : Mobb Deep, Notorious B.I.G, Nas, Jay-Z et même KRS-One, Blaq Poet, Kool G Rap ou encore  D.I.T.C.

Mais le Hip Hop c’est l’alchimie entre le rythme du beat et le débit du Flow, le talking est un instrument à part entière qui fait s’envoler le Boom Bap dans la vraie musicalité, une portée de piano samplée, et le flow devient le quatrième élément de batterie du Boom Bap.

Le Boom Bap, dans sa simple définition rythmique semble être juste un métronome, mais comme pour le Hip Hop en général il est teinté d’un spirit, est connoté quelque peu East Coast, et surtout Old School dans son processus créatif, puisque les Synthés, le Dirty South à la Lil Wayne, l’autotune et les productions électroniques l’ont supplanté aujourd’hui. Le Boom Bap c’est donc l’esprit Old School, une vision du MCing a l’ancienne. Et au cœur de celui-ci, couplée à la technique, figure la rime soulignant la performance technique mais mettant en avant la musicalité de l’artifice de langage qu’est le rap.





Je prepare la 2eme partie du dossier sur l'epoque Boom-Bap francaise , je posterais ca dans la semaine

Pour finir voila quelques uns de mes sons favoris qui representent bien l'esprit Boom-Bap selon moi :







Sources:Nova planet/Radikal mag

Dernière modification par Nass (09-10-12 14:56:59)

   0 

Module de réponse Facebook Yahoo Hotmail ...
Nous vous conseillons vivement d'utiliser un compte au contenu non sensible. Le forum ne saurait être tenu responsable de la sécurité de vos données lors de l'utilisation de ce module.

Pour rejoindre la communauté dans un environnement sécurisé et profiter des nombreux autres avantages, Inscrivez vous et participer via le forum.

#2 09-10-12 16:05:34

lapin
Administrateur
Inscription : 11-07-11
Messages : 12 183
Implication :   76 

Re : [DOSSIER] Boom-Bap , L'age d'or du Hiphop

Boum boum tchack tchack 09

Merci pour le topic très intéressant. Pour ma part j'ai un peu du mal avec ces instrue seulement de kick et de snare, j'ai une préférence pour celle utilisant tout de mêmes quelques mélodies (morceau de Nas ou encore celui de Jamal qui sont de bon gros classiques...) mais la base reste bien sur la même.

   0 

#3 09-10-12 16:33:08

laitram78
Membre +
Inscription : 03-02-12
Messages : 700
Implication :   14 

Re : [DOSSIER] Boom-Bap , L'age d'or du Hiphop

yes merci pour ce report nass!!!
la derniere video est enorme!!!!

   0 

#4 09-10-12 19:40:42

Klm's
Bass Traveller
Inscription : 31-07-12
Messages : 169
Implication :   

Re : [DOSSIER] Boom-Bap , L'age d'or du Hiphop

Pwalala ! C'est grave frais ! Je connaissais pas du tout ! J'adore l'instru trop calé, avec un ptit d'Jonk ! tongue

   0 

Cui-Cui ! L'oiseau sort de lui !

#5 11-10-12 12:05:06

lapin
Administrateur
Inscription : 11-07-11
Messages : 12 183
Implication :   76 

Re : [DOSSIER] Boom-Bap , L'age d'or du Hiphop

Un petit Up pour ce sujet qui le mérite bien smile

Vivement le dossier sur la partie française..

   0 

#6 11-10-12 12:13:36

TeKnOZiK
Orange Bud
Lieu : Près de chez vous
Inscription : 08-10-11
Messages : 2 008
Implication :   47 

Re : [DOSSIER] Boom-Bap , L'age d'or du Hiphop

6Mer Nass !

   0 

sans-t12.png

#7 12-10-12 09:35:34

Nevrakse
Moderateur
Lieu : Basse normandie
Inscription : 16-10-11
Messages : 3 857
Implication :   28 
Site Web

Re : [DOSSIER] Boom-Bap , L'age d'or du Hiphop

bon topic smile smile

   0 

#8 12-10-12 10:56:31

Nass
Discovore
Lieu : 44
Inscription : 11-11-11
Messages : 735
Implication :   12 

Re : [DOSSIER] Boom-Bap , L'age d'or du Hiphop

lapin a écrit :

Pour ma part j'ai un peu du mal avec ces instrue seulement de kick et de snare, j'ai une préférence pour celle utilisant tout de mêmes quelques mélodies (morceau de Nas ou encore celui de Jamal qui sont de bon gros classiques...) mais la base reste bien sur la même.



Les 2 sons que t'as cités sont dans mon top 10 instru big_smile
Pareil je prefere les instru avec de la melodie , des nappes , (dark /melancolique de preference..) et jsuis un gros adepte du "beat violon" a la francaise des années 90
Je peaufine quelques trucs sur la partie FR et je balance ca dans la journée


laitram a écrit :
la derniere video est enorme!!!!



J'avoue je suis tombé dessus en recherchant des sons pour l'article , j'ai pris ma claque!
KRS ONE aie aie aie  lex

   0 

#9 12-10-12 12:15:42

Nass
Discovore
Lieu : 44
Inscription : 11-11-11
Messages : 735
Implication :   12 

Re : [DOSSIER] Boom-Bap , L'age d'or du Hiphop

157916_221080637944542_628199672_n.jpg



BOOM-BAP , LE HIP-HOP FRANCAIS




Le Hip-Hop en France a développé sa propre identité et s’illustre par la musicalité de sa langue et de ses évolutions qui s’avèrent épouser à la perfection la forme stylistique des 16 mesures (16x4 temps)
Peut-on parler  dès lors d’un Boom Bap à la française ? Dans une approche musicale,  faire du Flow un instrument à part entière, exploiter à l’extrême les richesses rythmiques et de sonorités appartient bien à l’esthétique Boom Bap. Or quelques MC’s ont marqué irrémédiablement la langue à grand renfort de Kick et fait chanter le français comme le Boom Bap tape. 


L’une des plus belles preuves de cette assimilation est sans doute le mythique EP que la Cliqua sort en 1995, "Conçu pour Durer". Le flow, la langue sont alors au centre de tout. Les instrumentaux sont minimalistes afin de laisser les imposants débits de Aarafat, Daddy Lord C, Kohndo, Rocca et Raphael occuper l’ensemble de l’espace sonique.

Culte, cet EP est un concentré de ce que l’on pourrait oser appeler le Boom Bap à la française. une perle poétique formulée en couplets scandés par cette clique d’orfèvres linguistiques.





Morceau d’envergure universelle, issu de la B.O., enregistrée pour l’occasion, de Ma 6-T Va Crack-er, film de Jean-François Richet, Ill et Cassidy, le duo formant X-Men, couchent de leur plume deux couplets tout en name-dropping à la musicalité impressionnante.




La recherche rythmique correspond à cette primauté de l’oralité dans le Hip-Hop. Codifiée, la langue doit sonner autant qu’elle signifie. Les jeux de langue mettent en exergue l’intimité, particulièrement vivace en Hip Hop, entre forme et fond.  Morceau politique pour un film qui l’est tout autant, le message est magnifié par le fait que la poésie est ici comme pour Verlaine : « De la musique avant toute chose ».

"Retour Aux Pyramides" , représente l’archétype de l’adéquation entre forme et fond, ce vers quoi a toujours tendu l’esthétique Boom Bap, mise en avant musicale d’un effort littéraire.


Le Boom Bap, cette longue plage instrumentale destinée à être le support de l’affrontement des rimes aiguisées de MC’s, est concubine du  freestyle, qu’il soit improvisé ou qu’il permette au MC de poser ses couplets dans un temps, d’épauler son flow.

« Freestyler »est une donnée capitale du MCing. Dans la lignée du Boom-Bap, c’est donc une composante du Rap Français. Souvent éphémères, pas nécessairement destinés à être enregistrés ou associés à des passages radio , les Freestyles n’ont pas la pérennité d’un track sur un album, qui marque d’ailleurs la transition de MC à Rappeur.

Seulement parfois la magie s’opère, quand la fine fleur du rap français se retrouve micro contre micro sur un même track, on tient là un « freestyle d’enculé », Oxmo Puccino, Ill, Cassidy, Booba, Ali, Pit Baccardi, Hi-Fi, Hill –G, réunis sur un track, ou la langue n’est qu’un outil rythmique, un instrument de plus joué par des virtuoses, qui rivalisent de trouvaille sonores sur lesquelles l’instru se recroqueville. La Magie des "Bidons veulent des guidons"  Du grand art.. A ecouter absolument pour les non-connaisseurs !




Autre référence incontournable, Les Sages Poètes De La Rue du collectif Beat2Boul (un des plus prolifique de la scene francaise des années 90) soit l’union des alchimistes du verbe que sont Dany Dan, Melopheelo et Zoxea. Les compères sortent en 1995, Qu’est ce qui fait marcher les sages, un album important dans sa revendication esthétique, résolument Old School. Les Sages Po’ signent leurs propres instrumentaux, et installent leur avalanche de mots dans une optique rythmique prononcée, qui en dépit d’influence jazzy reste intemporellement mêlé à l’esthétique Boom Bap. Sans verser dans la nostalgie, écoutez "le Bon Vieux Temps" (surtout le maitre Zoxea!) et "B comme Boulogne" une perle intemporelle..





Car de nostalgie il n’est point question, le Boom Bap pourrait être assimilé à une époque révolue, beaucoup pleurent le soi-disant décès du rap français, on a vu des T Shirts fleurir arborant « Le Rap c’était Mieux Avant »
Mais j’estime que la langue subsiste et que la rime ne meurt jamais. Erudits et talentueux, une avant-garde de MC’s au style fin et à la rime fat sait regarder le passé en dressant leur Bic vers le futur.




Loin des surproductions autot(h)unées, des vrais savent que les mots font le Hip-Hop, que la rime est une science, et que gratter une page blanche représente une bonne dose de sueur.

Illustres représentants de ces valeurs, Fixpen Sill, un combo de MC’s originaires de Nantes qui font perdurer un idéal poétique dans des lignes recherchées, construites et lourdes de sens, porte-voix d’une génération qui n’a pas grands chose de plus que les anciens qui trempaient la plume dans un encrier empli de ressentiment.

Plongez, pour clore cet article dans un retour vers le futur, un track tout en pureté, sans artifices et sans fioritures, du vrai fuckin’ Boom Bap ! Une production simple mais parfaite, un beat, un kick et la rime qui s’envole « loin dans les nuages », pour moi c’est fait, pour vous c’est "3 Minutes" pour convaincre.

Dernière modification par Nass (12-10-12 12:47:11)

   0 

#10 12-10-12 20:08:29

Klm's
Bass Traveller
Inscription : 31-07-12
Messages : 169
Implication :   

Re : [DOSSIER] Boom-Bap , L'age d'or du Hiphop

Frééééé ! smile

Si je peux me permettre d'en rajoutez d'autre  pour le Hip-Hop français.



Un rappeur suisse qui n'est pas mal du tout avec un concept pas mal du tout.
"On s'en fou de qui je suis, l'important c'est ce que je fais !"



Et un dernier qui gère bien, et qui n'a pas retourné sa veste avec le temps ! smile



Et si quelqu'un pourrait me donner quelques nom du Boom-Bap américains, j'vous écoute ! smile

   0 

Cui-Cui ! L'oiseau sort de lui !

#11 17-10-12 13:42:17

lapin
Administrateur
Inscription : 11-07-11
Messages : 12 183
Implication :   76 

Re : [DOSSIER] Boom-Bap , L'age d'or du Hiphop

Merci pour la mise a jour de l'article encore une fois bien intéressant.

Concernant le Boom Bap à la française sa mérité une réponse travaillée.

Pour ma part un peu du mal avec le Rap de la cliqua, qui manque clairement de musicalité à mon goût.

C'est vrais toutefois que la BO de "Ma 6t va cracker" comporte nombres de bons morceaux références, notamment un morceau de Passi d'anthologie symbole d'un Boom Bap en pleine apothéose à cette époque.

http://www.youtube.com/watch?v=vd8zUiHDPhY

Après on trouve également une autre génération qui n'est pas vraiment évoqué dans l'article, celle de Kerry James et ses acolytes avec notamment ses différents Beatmakers qui ont évolués pour proposer d'abord ce genre de sons :

http://www.youtube.com/watch?v=vODDMHIYbDk

Puis ensuite :

http://www.youtube.com/watch?v=VPopSCcSY8c

Ou encore :

http://www.youtube.com/watch?v=sXIA2pM1qGA


Aujourd'hui je rejoint ton article sur des artistes comme Demi Portion qui déchire autant en Freestyle qu'en prod sur l'ensemble de leurs sorties...

Mais trop d'artiste français qui déchire sont oubliés montrant que le Rap de merde est clairement favorisé par les majors. On à déjà parlé de Ilenaz, du crew System D, mais d'autres se font remarqué : 


Soklak :

http://www.youtube.com/watch?v=cwLBovBrLCk
http://www.youtube.com/watch?v=zk6Ogg_VYAM

l'homme parle :

http://www.youtube.com/watch?v=CfXtYyZFh70
http://www.youtube.com/watch?v=29_z_LgR00w

Et pleins d'autres comme Casey, BBC ...

Et à coté de sa les inclassables non traités aussi dans le sujet et qui pourtant sont des moteurs de la scène française : Svinkels, Stupeflip, MAP...

   0 

#12 18-10-12 08:47:11

mcboulette
Compte mis en Parking
Inscription : 16-07-12
Messages : 240
Implication :   

Re : [DOSSIER] Boom-Bap , L'age d'or du Hiphop

lapin a écrit :

Pour ma part un peu du mal avec le Rap de la cliqua, qui manque clairement de musicalité à mon goût.



Petite précision :
La cliqua dès le début a assumé un travail se portant sur le minimalisme de l'instru et sur la recherche de flow's originaux et de la punch-line lourde (un peu comme a put le faire le Saian Supa crew à ses début). Un rap clairement revendiqué hard dans la forme donc surement moins accessible .


lapin a écrit :

C'est vrais toutefois que la BO de "Ma 6t va cracker" comporte nombres de bons morceaux références, notamment un morceau de Passi d'anthologie symbole d'un Boom Bap en pleine apothéose à cette époque.



Pour moi cette compil c'est du 50/50 : autant de bon que de très mauvais. Et on ne classe pas le morceau de Passy dans la même catégorie  smile . Les goûts et les couleurs...

Je trouve que les 2 compilations du film "La haine" : les musiques du film et les musiques inspirés du film, sont largement plus représentativent du BOOM-BAP .

   0 

"La musique commence là ou s'arrête le pouvoir des mots." R.Wagner

#13 18-10-12 08:54:24

mcboulette
Compte mis en Parking
Inscription : 16-07-12
Messages : 240
Implication :   

Re : [DOSSIER] Boom-Bap , L'age d'or du Hiphop

Pour compléter les artistes de la "nouvelle scène"  : l'animalerie (Lyon).
un petit echantillon : Anton Serra / Lucio Bukowski // Commérages ( Prod: Oster Lapwass )



Les mecs de Montpellier : L'indis (spéciale pour NASS et LAPIN qui aiment les boom-bap mélodiques)



Le Havre : DEF  ( sur un sample bien TECHNO)



Le havre encore : Medine




Les instrus de Medine sont mortelles même si ca facon de chanter peut en effraayer certains !

Dernière modification par mcboulette (18-10-12 13:47:09)

   0 

"La musique commence là ou s'arrête le pouvoir des mots." R.Wagner

#14 30-10-12 13:53:27

Nass
Discovore
Lieu : 44
Inscription : 11-11-11
Messages : 735
Implication :   12 

Re : [DOSSIER] Boom-Bap , L'age d'or du Hiphop

lapin a écrit :
Après on trouve également une autre génération qui n'est pas vraiment évoqué dans l'article, celle de Kerry James et ses acolytes avec notamment ses différents Beatmakers qui ont évolués pour proposer d'abord ce genre de sons :



Ah la je peux qu'etre d'accord avec toi , kery james epoque ideal J ca reste le must du must pour moi , le MC's number one ! en y repensant l'album "Original MC's sur une mission" aurait largement merité d'etre evoqué


j'ai pas voulu trop surcharger du coup il y a qu'une partie de ceux qui representait le plus l'esprit "boombap" selon moi surtout les années de 1994 a 1996 on va dire
apres il y en a plein d'autres que j'aurais pu rajouter genre les 2bal2neg, les Express Di' aussi aurait carrement eu leur place , NTM bien sur et j'en passe..

   0 

#15 30-10-12 14:06:51

Nass
Discovore
Lieu : 44
Inscription : 11-11-11
Messages : 735
Implication :   12 

Re : [DOSSIER] Boom-Bap , L'age d'or du Hiphop

mcboulette a écrit :
Je trouve que les 2 compilations du film "La haine" : les musiques du film et les musiques inspirés du film, sont largement plus représentativent du BOOM-BAP .



C'est pas faux , je l'avais a moitié zappé cette B.O honte a moi roll
Mais je prefere quand meme celle de ma 6t va kécra , les gouts et les couleurs..
Sinon bien sympa ce que t'as balancé en son je connaissais pas DEF ca claque! l'instru est sacrement puissant tongue

   0 

Pied de page des forums

BE 3.0 brought to you by : FluxBB

Legal & DMCA